Vaccination contre la grippe saisonnière : une FAQ pour répondre aux interrogations des patients

Certains patients peuvent se poser plusieurs questions sur la vaccination contre la grippe, ou penser qu’ils n’ont pas besoin de la faire. L’Assurance Maladie revient sur quelques idées reçues et apporte des éléments d’informations.

Questions/réponses sur le vaccin contre la grippe

La patient dit : « Si j’ai une grippe, ce n’est pas si grave »

La grossesse entraîne une modification de l’immunité, ainsi les femmes enceintes vont être plus susceptibles d’être infectées par le virus de la grippe ; également plus susceptibles d’avoir des formes longues de la maladie.

La fièvre, de manière générale chez la femme enceinte, quelle que soit l'origine de l’infection, peut entraîner des contractions utérines, avec un risque d’accouchement prématuré, et dans des cas plus rares, mais qui arrivent, un risque de fausse couche.

Cette modification de l’immunité favorise le risque d’infection bactérienne avec la survenue possible de complications pulmonaires et cardiaques : les hospitalisations sont jusqu'à 7 fois plus fréquentes chez les femmes enceintes que dans une population du même âge.

Les nourrissons âgés de moins de 6 mois ont un risque élevé d’être hospitalisés et un risque augmenté de décéder de la grippe.

Avant 6 mois, ils ne peuvent pas être vaccinés contre la grippe. En étant vaccinée, la mère va produire des anticorps contre la grippe capables de passer le placenta et de protéger son enfant dans les premiers mois de vie.

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) recommande depuis 2012 la vaccination contre la grippe pour les femmes enceintes. Les bénéfices de la vaccination contre la grippe sont importants par rapport aux risques d’une infection par le virus de la grippe au cours d’une grossesse.

La patiente dit : « J’ai peur que le vaccin soit dangereux pour mon enfant »

Des données scientifiques démontrent la sécurité d’emploi des vaccins grippaux inactivés et l’efficacité de la vaccination grippale chez les femmes enceintes.

La vaccination permet de produire des anticorps, dont le passage transplacentaire confère une protection aux nouveau-nés et des nourrissons jusqu’à 6 mois.

La vaccination contre la grippe peut provoquer des réactions au site d’injection (douleur, rougeur, gonflement) et des réactions plus générales telles que la fièvre et des douleurs musculaires ou articulaires. Ces réactions sont connues, transitoires et sans gravité. Les réactions allergiques sont très rares (1 cas sur 450 000 vaccinés). 

Le patient dit : « Est-ce que je dois me faire vacciner par mon médecin ? »

Non cela n’est pas nécessaire, depuis avril 2022, les sage-femmes peuvent prescrire et administrer le vaccin contre la grippe aux femmes enceintes et aux personnes de leur entourage y compris aux mineurs. Elles peuvent pratiquer cette vaccination sans ordonnance préalable.

La patiente dit : « Ça ne sert à rien de me vacciner car il n’y a plus de grippe depuis le Covid-19 »

Effectivement, lors de l’hiver 2020-2021, il n’y a pas eu de cas de grippe, cela a été dû à la circulation intense du Covid-19 et à l’adoption stricte par la population des mesures de contrôle de l’épidémie (port du masque, confinement, limitation des contacts).  

En revanche au cours de l’année 2021-2022, la grippe a bien été présente avec la survenue d’une épidémie atypique qui a duré 9 semaines et a touché tout le territoire. La phase pré-épidémique de la grippe a été plus longue et contrairement à ce que l’on observe habituellement, le niveau de circulation s’est maintenu à un faible niveau pendant 2 mois avant de repartir à la hausse au moment de la levée des mesures de contrôles de la pandémie de Covid-19. L’épidémie de grippe 2021-2022 est d’ailleurs survenue de façon concomitante à une forte circulation de SARS-CoV-2.

Cela montre bien que la circulation des virus et notamment ceux de la grippe est imprévisible et qu’il est donc toujours nécessaire, pour les personnes à risque, de se faire vacciner.

L’hypothèse d’une circulation anticipée de virus grippaux en 2022-2023 ne peut être écartée.

La grippe reste imprévisible et on ne peut l’anticiper, c’est pourquoi, il est important de se faire vacciner contre la grippe afin de se protéger mais aussi de protéger son entourage.

La patiente dit : « Je suis déjà vacciné contre le Covid-19, faut-il vraiment que je me fasse vacciner contre la grippe ? (ou j’ai été contaminé par le Covid-19) »

Les personnes à risque de développer une forme grave de Covid-19, sont également à risque de présenter une forme grave de la grippe.

Si les symptômes peuvent être les mêmes, le virus du Covid-19 et celui de la grippe appartiennent à des familles de virus différentes.

Les vaccins contre le Covid-19 sont spécifiques de cette famille de virus : ils sont inefficaces contre le virus de la grippe et réciproquement.

Il est donc nécessaire d’être protégé contre les 2 virus et de se faire vacciner contre ces 2 maladies. Les 2 vaccinations peuvent être faites en même temps avec un vaccin sur chaque bras.

La patiente dit : « Le vaccin contre la grippe n’est pas ou peu efficace »

L’efficacité du vaccin contre la grippe n’est jamais de 100 % et peut varier d’une année sur l’autre selon les souches de virus qui vont circuler et selon les âges des patients, mais même une efficacité modérée suffit à réduire le nombre de décès.

On estime que la vaccination permet d’éviter en moyenne plus de 2 000 décès chaque année.

La vaccination contre la grippe est le meilleur moyen de protéger les personnes à risque. Si elle ne permet pas toujours d’éviter d’attraper la grippe, la vaccination réduit significativement les formes graves qui peuvent conduire à des hospitalisations voire des décès.

La patiente dit : « J’ai peur que le vaccin me rende malade »

Le vaccin contre la grippe est fabriqué à partir de virus rendus inoffensifs, dans le but de stimuler la réponse immunitaire de l’organisme. On ne peut pas développer la grippe en se faisant vacciner.

La vaccination contre la grippe peut provoquer des réactions au site d’injection (douleur, rougeur, gonflement) et des réactions plus générales telles que la fièvre et des douleurs musculaires ou articulaires. Ces réactions sont connues, transitoires et sans gravité. Les réactions allergiques sont très rares (1 cas sur 450 000 vaccinés).

Toutefois, le vaccin ne protège pas contre des syndromes « grippaux » dus à d’autres virus respiratoires qui peuvent aussi circuler.

La patiente dit : « J’ai entendu dire qu’il fallait laisser du temps entre le vaccin contre le Covid-19 et celui de la grippe »

Les 2 injections peuvent être pratiquées le même jour, mais sur 2 sites de vaccination distincts : un vaccin dans chaque bras.

La co-administration des vaccins contre la grippe et contre le Covid-19 est généralement bien tolérée et ne compromet pas l’efficacité des vaccins.

Pour les personnes qui ne pourraient pas recevoir la dose de rappel contre le Covid-19 (ou d’ailleurs une première ou une seconde dose de ce vaccin) et l’injection antigrippale simultanément, il n’y a pas de délai à respecter entre les deux vaccinations.

La patiente dit : « J’ai été contaminé par le Covid-19, donc je ne peux pas me faire vacciner contre la grippe »

Avoir eu le Covid-19, même une forme grave, n’est pas une contre-indication à la vaccination contre la grippe si au moment de la vaccination la personne ne présente pas de symptômes ni de fièvre.

Il n’est pas utile de réaliser un test de dépistage au Covid-19 avant de se faire vacciner contre la grippe.

Sources :

Service-Public.fr. Les infirmiers et les sages-femmes peuvent vacciner sans ordonnance préalable. 2022. https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15641.

Haute Autorité de santé (HAS) : Avis n°2022.0036/AC/SESPEV du collège de la HAS relatif au lancement de la campagne de vaccination 2022/2023 contre la grippe saisonnière en France dans l’hémisphère Nord et à Mayotte dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. 16 juin 2022.
Santé Publique France. Bulletin épidémiologique grippe, semaine 22. Bilan préliminaire. Saison 2021-2022. 2022.
Vaccination contre la grippe saisonnière. FAQ Grand Public. DGS/SP1/FAQ Vaccination antigrippale/saison 2021-2022.
Covid-19 et grippe : la HAS précise les conditions d’une co-administration des vaccins, communiqué de presse, mis en ligne le 27 septempbre 2021.
Assurance Maladie. Professionnels de santé & grippe : Comment répondre aux interrogations des patients et encourager à la vaccination ? Information presse professionnelle. 08/10/2020.

En cours de chargement...