Vaccination contre la grippe : la stratégie vaccinale 2020 en cette période de crise sanitaire

29 septembre 2020

La vaccination contre la grippe saisonnière débutera le 13 octobre 2020, dans un contexte de crise sanitaire, et visera en priorité les patients à risque de complications graves de la grippe. La Haute Autorité de santé (HAS) dans son avis du 20 mai 2020 souligne l’impact significatif que pourrait avoir une couverture vaccinale antigrippale élevée, dans une période de grande tension du système de santé et en cas de circulation concomitante du virus SARS-CoV-2 (communément appelé Covid-19) et de virus grippaux.

La vaccination permet de protéger les patients à risque de complications graves de la grippe. C’est pourquoi la mobilisation des professionnels de santé est essentielle pour inciter les personnes les plus vulnérables, concernées par les recommandations vaccinales, à se faire vacciner en priorité et dès le début de la campagne contre la grippe.

Comme le précise le calendrier vaccinal, les personnes éligibles à la vaccination contre la grippe sont :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • les personnes (adultes et enfants) souffrant de certaines pathologies chroniques ;
  • les personnes présentant une obésité sévère ;
  • les femmes enceintes.

Pour se protéger, protéger leur patientèle et limiter la propagation des virus grippaux, les professionnels de santé en contact avec les personnes à risque de grippe grave sont aussi invités à se faire vacciner contre la grippe.

Jusqu’au 30 novembre, les vaccins seront réservés en priorité à ces personnes. Une campagne de communication sera déployée à partir du 13 octobre pour encourager ces publics prioritaires à se faire vacciner.

La HAS rappelle l’impact sanitaire de la grippe saisonnière, qui touche chaque hiver entre 2 et 6 millions de personnes.

Le vaccin des professionnels de santé libéraux (médecin généraliste, pédiatre, gynécologue, sage- femme, infirmier, pharmacien, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue et chirurgien-dentiste) et celui des personnes à risque est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Les patients éligibles identifiés par l’Assurance Maladie et ces professionnels de santé libéraux ont reçu ou vont recevoir avant le 13 octobre leur bon de prise en charge du vaccin.

Les professionnels de santé sont aussi invités à rappeler que les gestes barrières sont un moyen efficace de lutter contre la transmission des virus comme celui de la grippe.

Et si un patient fragile n’a pas reçu de bon de prise en charge de l’Assurance Maladie ?

Sur amelipro, les médecins, sages-femmes, infirmiers et pharmaciens peuvent télécharger un bon de prise en charge et le remettre directement à leur patient.