Bronchiolite : ce qu'il faut savoir pour lutter contre l'épidémie

Publié le

Plus précoce et virulente que les dernières années, l’épidémie de bronchiolite qui circule activement depuis plusieurs semaines met sous tension le système de santé : toutes les régions de France métropolitaine ainsi que la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane sont actuellement touchées par l’épidémie (1). Cette situation a conduit les autorités sanitaires à activer le plan « ORSAN EPI-CLIM » afin de structurer la réponse du système de santé et de fluidifier les prises en charge pédiatriques.

Antibiotiques : à réserver aux cas de surinfection bactérienne

La bronchiolite étant d’origine virale et non bactérienne, les traitements par antibiotiques sont inutiles : ils ne doivent être prescrits que lorsque la bronchiolite donne lieu à une surinfection bactérienne. Du reste, l’amoxicilline est sous forte tension d’approvisionnement. Pour plus de détail, lire le DGS urgent de recommandations de prescription d’amoxicilline et l’article « Amoxicilline : des recommandations pour contribuer à garantir la couverture des besoins des patients » de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Plus largement, les antibiotiques ne doivent pas être prescrits pour traiter les infections dont l’origine est très majoritairement virale, à savoir notamment :

  • bronchiolite ;
  • otites séreuses ;
  • rhinopharyngite ;
  • grippe ;
  • Covid-19 ;
  • angine aiguë (sauf si le résultat d’un test rapide d'orientation diagnostique (Trod) est positif).

Sensibiliser les parents aux gestes de prévention

Il est important aussi de sensibiliser les parents aux mesures de prévention à appliquer dès la sortie de la maternité. Pour diminuer la transmission du virus à l’origine de la bronchiolite, toute la famille (parents, frères et sœurs) et l’entourage proche sont invités à respecter les comportements suivants :

  • se laver les mains régulièrement ;
  • laver régulièrement les jouets et peluches ;
  • ouvrir la fenêtre de la pièce où dort son enfant 10 minutes par jour ;
  • éviter si possible d’emmener son enfant dans les endroits publics confinés (transports, commerces…) ;
  • ne pas partager ses biberons, sucettes ou couverts non lavés ;
  • ne pas fumer à côté des bébés et des enfants.

Orienter efficacement les patients dans le système de santé

Les services d’urgence et les services hospitaliers de pédiatrie sont en grande tension sur la quasi-totalité du territoire. Afin de ne pas les saturer davantage avec des formes légères de bronchiolite, il est essentiel de rappeler aux patients qu’ils doivent d’abord contacter le médecin de leur enfant ou, à défaut, appeler le 15 plutôt que se rendre directement aux urgences.

Consulter les ressources utiles

Il existe de nombreuses ressources utiles à consulter et à conseiller aux parents pour les aider notamment à identifier les situations pour lesquelles ils doivent se rendre chez un médecin ou aux urgences et comment réagir si leur enfant à une bronchiolite :

(1) Selon les indicateurs de surveillance de Santé publique France.

En cours de chargement...