Le dispositif Mon soutien psy évolue pour répondre aux demandes des psychologues

Le dispositif Mon soutien psy a été mis en place pour faire face aux besoins croissants en santé mentale et pour éviter le renoncement aux soins. Il vise à permettre un accès aux soins en santé mentale plus large et plus équitable.

Le dispositif Mon soutien psy a été mis en place en 2022 pour faire face à l’aggravation de la santé mentale en France et améliorer l’accès aux soins psychologiques pour les patients atteints de troubles anxiodépressifs légers à modérés. En juin 2024, il a évolué afin de permettre une meilleure rémunération, un accès direct au psychologue pour les patients qui le souhaitent et l’augmentation du nombre de séance par an.

Chaque année, près de 8 millions de personnes reçoivent des soins en lien avec leur santé mentale (1). La dépression légère à modérée, les troubles de l’adaptation ou les troubles médicaux inexpliqués concernent la majorité des patients. La prise en charge psychothérapique est le premier recours, bien avant les médicaments, en cas de troubles anxiodépressifs légers ou modérés. Pour certaines personnes, l'accès à un accompagnement psychologique peut être freiné pour des raisons financières.

Un dispositif pour un accès aux soins en santé mentale pour tous

Face aux besoins croissants en santé mentale, le dispositif créé en 2022 a pour vocation d’améliorer l’accès aux soins et d’assurer une meilleure prise en charge de la souffrance psychique de la population.
Le dispositif est construit pour favoriser la coordination entre les psychologues de ville et les professionnels de santé du parcours de soins du patient. Il est une offre de première ligne de dépistage et de prise en charge initiale pour l’ensemble de la population à partir de 3 ans.

Avec ce dispositif, une personne en souffrance psychique d’intensité légère à modérée peut bénéficier d’un accompagnement psychologique réalisé par un psychologue de ville conventionné avec l’Assurance Maladie.

Ce dispositif a évolué en juin 2024 avec l’ouverture de l’accès direct au psychologue. L’adressage par un professionnel de santé reste également possible.

Le nombre et le tarif des séances prises en charge évoluent également : 1 entretien d’évaluation et 11 séances de suivi par an sont pris en charge par l’Assurance Maladie. Chaque séance est facturée 50 euros par le psychologue.

En tant que psychologue, découvrez les démarches pour être partenaire du dispositif.

Consultez le parcours détaillé de prise en charge d’un patient.

Un dispositif fondé sur une concertation engagée depuis plusieurs années

Ce dispositif a été conçu par le ministère de la Santé et de la prévention et l’Assurance Maladie, en concertation avec les représentants des professionnels concernés : les psychologues, les psychiatres et les médecins, notamment les médecins généralistes.

Les chiffres de mon soutien psy

Si le dispositif a jusqu’à présent permis le recrutement de 2 800 psychologues et la réalisation de près de 1,6 million de séances pour près de 306 000 patients, des évolutions ont été nécessaires afin de permettre sa pleine montée en charge du dispositif. Le conventionnement des psychologues avec l’Assurance Maladie est un levier important pour que Mon soutien psy puisse bénéficier aux personnes qui en ont besoin.

(1) Source : cartographie de la Cnam - Rapport « Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses - Propositions de l’Assurance Maladie pour 2022 » (espace institutionnel) - Juillet 2021.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.