Opticiens: devis et 100% santé

Avec la mise en œuvre du 100% santé, à compter du 01 janvier 2020, le panier optique de la Complémentaire Santé Solidaire s’aligne sur le panier optique 100% santé de la classe A.

Tous les opticiens ont l’obligation de présenter un devis normalisé en optique médicale (sur lequel devra apparaître l’offre sans reste à charge), à délivrer au patient avant tout achat de produits d’optique médicale.

Pour les personnes prises en charge au titre de la Complémentaire Santé Solidaire (ex CMU-C et ACS) ayant un plein accès au panier 100% Santé optique en tiers payant intégral (équipements de classe A listés à la LPP), il n’y a plus lieu de transmettre le devis à la CPAM pour examen. Le devis établi par l’opticien est uniquement destiné à informer l’assuré.

La CPAM du Loir et Cher procèdera à des contrôles sur le respect des prix limites de vente.

Comme avant la réforme, la prise en charge de l’offre 100% Santé optique se fera sur prescription médicale auprès de chaque opticien.

 

Nouveauté pour le renouvellement :

La prise en charge des équipements d’optique sont soumis à une période minimale avant laquelle il n’est pas possible d’obtenir un nouveau remboursement.

Une information sur la fréquence de la prise en charge du renouvellement est diffusée aux assurés via le site ameli.fr.

Ainsi, pour les adultes et enfants de 16 ans ou plus, cette prise en charge sera renouvelable tous les deux ans. Pour les moins de 16 ans, elle sera renouvelable tous les ans, voire tous les 6 mois pour les enfants de 6 ans et moins.

En cas d’évolution de la vue du patient ou de pathologies spécifiques, des dérogations seront permises dans certaines situations avec une ordonnance de l’ophtalmologiste, donnant lieu au renouvellement par l’opticien de l’équipement complet ou des verres correcteurs selon les cas. Le bris ou la perte de l’équipement, ou d’une partie de l’équipement, ne justifient aucune anticipation de la prise en charge de l’équipement avant le délai de droit commun.

Le renouvellement de la prescription pourra se faire : soit par un médecin (ophtalmologiste, autre) ; soit adaptée par un opticien dans un délai de 5 ans pour les personnes entre 16 et 42 ans, dans un délai de 3 ans pour les personnes de plus de 42 ans ou dans un délai de 1 an pour les enfants de moins de 16 ans, après la dernière prescription ophtalmologique.

En cours de chargement...