Brexit : un portail Internet pour répondre aux questions

24 janvier 2019

Le gouvernement a mis en ligne depuis le 1er décembre 2018 un portail Internet grand public dédié aux questions relatives au Brexit.

Ce site a vocation à fournir aux particuliers et aux entreprises des informations sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) et sur la façon dont les autorités françaises s’y préparent. Il permet également de répondre aux grandes questions que chacun peut se poser sur les conséquences pratiques du Brexit, notamment sur les impacts qu’il aura sur sa situation personnelle et ses droits sociaux.

Le portail est articulé autour de 4 grandes sections : « Le Brexit, c’est quoi ? », « La préparation au Brexit », « Vous êtes un particulier », « Vous êtes une entreprise ». Les deux dernières sections renvoient vers des informations détaillées consultables sur les sites des différents ministères et classées par thématiques : « Services aux citoyens », « Éducation, université et recherche », « Mobilité et tourisme », « Travail », « Social, santé », « Consommation » et « Justice ».

Ainsi, en matière de santé, le portail renvoie vers une série de questions/réponses élaborée par le ministère des Solidarités et de la santé. Parmi les questions abordées, on trouve par exemple : « Je suis assuré(e) du régime français et je planifie de partir en vacances au Royaume-Uni durant l’été 2019. Pourrai-je bénéficier de soins de santé en cas de problème et à quelles conditions ? », ou encore : « Je suis assuré(e) du régime français et je suis atteint d’une maladie grave qui nécessite des soins programmés au Royaume-Uni dans un établissement spécialisé. Cela sera-t-il possible après le 29 mars 2019 et à quelles conditions ? ».

Les réponses varient selon les deux scénarios possibles :

  • ratification avant le 30 mars 2019, par les parlements britannique et européen, de l’accord de retrait trouvé fin novembre. Dans ce cas une période de transition de 21 mois va s’ouvrir et s’étendre jusqu’au 1er janvier 2021 pour aider les administrations, les entreprises et les citoyens à s'adapter au retrait du Royaume-Uni ;
  • pas de ratification avant le 30 mars 2019 d’un accord de retrait. Dans ce cas, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne est immédiate à cette date, sans période de transition.