L’entretien femme enceinte

Au cours de la grossesse, d’une manière générale, l’utilisation des médicaments doit être évitée. Cependant, une affection aiguë ou chronique peut nécessiter la prise en charge médicamenteuse de la patiente. Dans ce cas, il est important  d’informer la femme enceinte sur le risque tératogène.

La nouvelle convention pharmaceutique signée le 9 mars 2022 permet désormais la réalisation et la valorisation d’entretiens dédiés aux femmes enceintes sur la prise en charge médicamenteuse.

Voir le mémo « Accompagnement femme enceinte » (PDF).

 « Enceinte, les médicaments, c’est pas n’importe comment ! »

L’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) a réalisé une campagne de sensibilisation des femmes enceintes au risque tératogène afin de les alerter et de réduire les risques. Plus d’information sur le site ansm.sante.fr.

Déroulé de l’entretien femme enceinte

L’objectif de cet entretien est de sensibiliser les femmes enceintes au risque tératogène ainsi qu’à l’importance de la vaccination antigrippale.

Contrairement aux accompagnements pharmaceutiques, l’entretien avec la femme enceinte n’est pas une séquence annuelle d’entretiens mais un entretien unique.

Lors de cet entretien, le pharmacien :

Découvrir les conseils pour la réalisation des entretiens dans le cadre de l’accompagnement pharmaceutique (PDF).

Modalités de rémunération et de facturation

Le paiement du pharmacien pour la réalisation de l’entretien se fait directement au comptoir avec la carte Vitale du patient en facturant le code acte EFE d’une valeur de 5 € TTC. Ce tarif est majoré d’un coefficient de 1,05 dans les départements et collectivités d’outre-mer.

Le taux de prise en charge de ce code par l’Assurance Maladie est de 70 % ou de 100 % si l’assurée est couverte par l’assurance maternité.

Le pharmacien doit renseigner dans la facture :

  • son numéro d’identification dans la zone prescripteur ;
  • son numéro d’identification dans la zone exécutant ;
  • la date de réalisation de l’entretien comme date d’exécution.

À noter : pour être valide, ce code acte doit être facturé seul, c’est-à-dire indépendamment de toute autre facturation (médicaments, LPP…). La situation de la patiente doit être prise en compte lors de la facturation (prise en charge à 100 % notamment  si elle est couverte par le risque maternité).

Voir le mémo « Accompagnement femme enceinte » (PDF).

(1) Pour les assurées du régime général (ou pour les assurées dont le régime est géré par le régime général).

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.