Accompagnement des patients chroniques

23 mars 2017
Les partenaires conventionnels ont décidé d'engager les officines volontaires dans le suivi des patients pour les traitements chroniques par anticoagulants oraux et par corticoïdes inhalés pour l'asthme. Le point sur votre rôle dans ce cadre et sur les modalités de l'accompagnement pharmaceutique.

Le principe : accompagner et conseiller les patients souffrant de maladies chroniques

La convention nationale du 4 avril 2012 qui régit les relations conventionnelles entre l'Assurance Maladie et votre profession, marque une évolution profonde du métier de pharmacien.

Elle a notamment pour ambition de promouvoir la qualité de la dispensation et de valoriser votre engagement dans les missions de santé publique que sont le conseil et l'accompagnement des patients souffrant de maladies chroniques.

Les partenaires conventionnels ont décidé d'engager les officines volontaires dans le suivi des patients pour les traitements chroniques suivants :

  • anticoagulants oraux ;
  • corticoïdes inhalés pour l'asthme.

Votre rôle sera d'agir en prévention des risques auprès des patients que vous accompagnerez, et de contribuer par vos conseils à la bonne observance des traitements.

Une étude réalisée sur l'accompagnement AVK* établit la satisfaction des pharmaciens (près de 9 sur 10 reconnaissent que ce dispositif s'inscrit pleinement dans leurs missions) et également des patients, puisque 81 % de ceux interrogés ont déclaré que les entretiens pharmaceutiques leur ont permis d'améliorer leurs connaissances sur le traitement AVK.

* Étude quantitative réalisée par téléphone par l'institut A+A en septembre 2014 auprès d'un double échantillon de patients et de pharmaciens.

L’accompagnement en pratique

L'accompagnement pharmaceutique, quel que soit le thème, se traduit par la réalisation d'au moins deux entretiens par an avec le patient accompagné.

La première année, ces deux entretiens sont impératifs.

Les années suivantes, il vous sera possible, en fonction de chaque patient, de proposer un entretien et au moins deux suivis de l'observance sur l'année de référence. Ce suivi devra intervenir sur la base d'un questionnaire d'évaluation de l'observance disponible dans l’article Avenants. Il doit être réalisé à l'officine lors d'un échange privilégié avec le patient.

Vous retrouverez dans ce même article le détail des accompagnements en vigueur ainsi que des supports à votre disposition.

Nous savons pouvoir compter sur vous pour mettre en œuvre cette mission de santé publique au bénéfice des patients.