L'accompagnement pharmaceutique des patients sous anticancéreux par voie orale

Les dépistages organisés, la mise à disposition de traitements ciblés limitant la toxicité et la disponibilité des anticancéreux en ville ont sensiblement modifié la prise en soins des cancers. Face à ces changements, l'accompagnement des patients adultes sous anticancéreux par voie orale est essentiel.

Comment accompagner un patient sous anticancéreux par voie orale ?

L'accompagnement des patients traités par anticancéreux par voie orale permet de :

  • rendre le patient autonome et acteur de son traitement ;
  • limiter la perte de repères de ces patients ;
  • favoriser le suivi, le bon usage et l'observance des anticancéreux oraux ;
  • informer le patient et obtenir l'adhésion à son traitement ;
  • l'aider dans la gestion des traitements ;
  • prévenir les effets indésirables ;
  • assurer une prise en soins coordonnée du patient.

En effet, ces molécules sont le plus souvent des traitements innovants, mais dont la fréquence des effets indésirables et leurs niveaux de gravité restent élevés. 

Survenant le plus souvent en ville, ils mobilisent les professionnels de santé de ville (médecins généralistes, pharmaciens d’officine, infirmiers libéraux), mais aussi les équipes de primo-prescription des établissements de santé, voire les équipes des établissements associés. 

L’échange avec le médecin traitant et le service d’oncologie, comme leur information sur l’intégration du patient dans le dispositif d’accompagnement participent la qualité et la sécurité de sa prise en soins.

Dans le cadre de cet accompagnement, vous pouvez : 

Les étapes de l'accompagnement

Le dispositif s’adresse aussi bien aux patients en initiation de traitement qu’aux patients déjà sous traitement.

Au regard de la thématique, il convient de rapprocher dans le temps les entretiens en initiation de traitement par un médicament anticancéreux. En effet, l’écoulement d’une période trop importante entre deux entretiens pourrait limiter l’impact de l’accompagnement sur la bonne compréhension du traitement et sa bonne observance.

L’accompagnement du patient sous anticancéreux oraux débute par :

  • l’analyse des interactions des traitements pris par le patient ;
  • un entretien initial.

Il comprend ensuite deux entretiens thématiques :

  • un entretien « vie quotidienne et effets secondaires » ;
  • un entretien « observance ». 

La deuxième année de l’accompagnement, il convient d’adapter la séquence d’accompagnement au type de molécule :

  • pour l’hormonothérapie (tamoxifène, anastrozole, letrozole, exemestane), et les traitements au long cours (methotrexate,hydroxycarbamide, bicalutamide) : un entretien d’observance ;
  • pour les autres molécules : un entretien sur la vie quotidienne et les effets indésirables et un entretien d’observance.

Bon à savoir

Le patient est libre d'accepter ou non votre accompagnement. S'il y adhère, pensez à ouvrir un dossier pharmaceutique à son nom.

Découvrez les conseils pour la réalisation des entretiens (PDF).

Analyse des interactions

Avant de débuter les entretiens, le pharmacien réalise une analyse des interactions des thérapies du patient avec l’ensemble de ses traitements.

Il peut être nécessaire de contacter le prescripteur, le pharmacien hospitalier ou l’équipe hospitalière. Cela permet notamment au pharmacien :

  • de connaître les informations transmises au patient ;
  • d’obtenir des précisions sur le schéma thérapeutique ;
  • d’échanger sur les risques d’interactions médicamenteuses liés aux traitements pris par le patient.

Consultez le guide sur la conciliation médicamenteuse en cancérologie de la Haute autorité de santé (HAS).

Entretien initial

Lors de l’entretien initial, le pharmacien :

  • recueille les informations générales sur le patient ;
  • évalue-le ressenti du patient par rapport à son traitement ;
  • présente au patient le schéma et les règles de prise de son traitement. 

Dans ce cadre, l’accompagnement et les supports sont spécifiques aux molécules, classées par ordre alphabétique ci-dessous.

Entretien n°1 : vie quotidienne et gestion des effets indésirables

Lors de cet entretien, le pharmacien évoque avec le patient les difficultés qu’il rencontre dans sa vie quotidienne en lien avec le traitement, ainsi que les éventuels effets indésirables auxquels il est confronté.

Consultez  les exemples de prise en charge de certains effets secondaires (PDF).

Comme pour l’entretien initial, l’accompagnement et le support sont spécifiques à chaque molécule.

Entretien n°2 : observance

Cet entretien vise à :

  • évaluer l’adhésion et l’observance du traitement ;
  • sensibiliser le patient à l’importance d’avoir une observance au traitement anticancéreux par voie orale.

Téléchargez le formulaire d’entretien d’observance (PDF).

Synthèse des conclusions

La  synthèse des conclusions est l’occasion d’offrir une vision d’ensemble de la situation du patient au regard de l’accompagnement. 

Cette vision d’ensemble doit être mise à jour au fur et à mesure selon le niveau d’acquisition du patient sur chaque thématique. 

Téléchargez le formulaire d'entretien de conclusions (PDF).

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire
* champs obligatoires