Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2020-2021

20 octobre 2020
La vaccination contre la grippe saisonnière débutera le 13 octobre 2020 dans le contexte de crise sanitaire lié à la Covid-19. Le point sur la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière 2020-2021 : la stratégie vaccinale 2020, l’organisation de la campagne, les types de vaccins…

Quelle stratégie vaccinale en 2020 ?

La vaccination contre la grippe revêt cette saison une importance particulière pour la protection des personnes à risque de développer des formes graves de la grippe et celles des professionnels de santé. Il est possible que nous observions cette saison une co-circulation des virus grippaux et du SARS-COV-2. La Haute Autorité de santé (HAS) dans son avis du 20 mai 2020 insiste sur la nécessité de vacciner en priorité les personnes éligibles à la vaccination, telles que ciblées dans le calendrier des vaccinations 2020 qui sont également celles à risque d’infection grave à la Covid-19.

Il s’agit :

  • des personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • des personnes de moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques ;
  • des femmes enceintes, des personnes souffrant d’obésité (indice de masse corporel (IMC) supérieur ou égal à 40).

La stratégie vaccinale vise aussi à assurer une protection indirecte en vaccinant :

  • les professionnels de santé et les professionnels des établissements médico-sociaux au contact des patients à risque car ils peuvent contribuer à propager l’infection ;
  • l’entourage des nourrissons de moins de six mois à risque de complication grave de la grippe et des personnes immunodéprimées.

La stratégie de prévention de la grippe repose sur 2 piliers :

  • pour tous : la prévention de la grippe passe par l’adoption des gestes barrières qui permettent de limiter la contamination et la dissémination des virus ;
  • pour les personnes à risque, la vaccination est essentielle.

En pratique : pendant les 2 premiers mois de campagne le ministère de la Santé appelle à vacciner prioritairement les personnes ciblées par les recommandations jusqu’au 30 novembre 2020. Il s’agit de protéger les personnes les plus fragiles et d’améliorer leur couverture vaccinale car elles sont également à risque d’infection grave à la Covid-19.

Objectif : protéger les patients de la grippe

La grippe est une maladie particulièrement grave pour les personnes à risque. Elle touche chaque hiver entre 2 et 6 millions de personnes.

Elle peut être grave, voire mortelle, en particulier chez les personnes fragiles à risque de grippe grave, comme :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • les personnes de moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes souffrant d’obésité (indice de masse corporel (IMC) supérieur ou égal à 40) ;
  • les nourrissons.

Des complications peuvent alors apparaître, telles que :

Chaque année, la grippe est responsable de nombreuses hospitalisations et de décès.

La surveillance épidémiologique de la grippe

L’épidémie de grippe fait l’objet d’une surveillance par Santé publique France. L’évolution de la situation est publiée chaque semaine sur le site Santé publique France.

Comment s’organise la campagne ?

La campagne 2020 de vaccination contre la grippe saisonnière débute le 13 octobre 2020 et se poursuivra jusqu'au 31 janvier 2021 dans l'hémisphère nord, en France métropolitaine, Martinique, Guadeloupe et Guyane. Elle se déroule à Mayotte du 8 septembre au 31 janvier 2021.

Les vaccins disponibles pour la campagne 2020-2021

Conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé, les vaccins grippaux 2020 sont composés des souches virales suivantes :

  • A/Guangdong-Maonan/SWL1536/2019/H1N1pdm09,
  • A/Hongkong/2671/2019/(H3N2),
  • B/Washington/02/2019,
  • B/Phuket/3073/2013.

Cette année, 2 vaccins grippaux tétravalents sont disponibles pour la campagne de vaccination 2020-2021 et pris en charge par l'Assurance Maladie pour les personnes à risque de grippe grave : InfluvacTetra, VaxigripTetra.

Consignes d'utilisation des vaccins antigrippaux

Consignes d'utilisation du vaccin antigrippal InfluvacTetra
Âge Dose Nombre de doses
De 3 à 8 ans 0,5 ml 1 ou 2*
À partir de 9 ans 0,5 ml 1

 

Consignes d'utilisation du vaccin antigrippal VaxigripTetra
Âge Dose Nombre de doses
De 6 mois à 35 mois 0,5 ml ** 1 ou 2 *
De 3 à 8 ans 0,5 ml 1 ou 2*
À partir de 9 ans 0,5 ml 1

* 2 doses à un mois d'intervalle en primovaccination, 1 dose en rappel annuel.

** La vaccination avec les vaccins grippaux tétravalents est effectuée avec une dose entière dès l'âge de 6 mois.

Personnes pouvant bénéficier de la gratuité du vaccin

La stratégie vaccinale vise à protéger les populations les plus exposées aux risques de complications graves en cas de grippe. Il s’agit essentiellement :

  • des personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • des personnes de moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques ;
  • des femmes enceintes ;
  • des personnes souffrant d’obésité (indice de masse corporel (IMC) supérieur ou égal à 40)
  • de l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave et des personnes immuno-déprimées, dans l’objectif de protéger les personnes fragiles de leur entourage.

L'Assurance Maladie prend en charge leur vaccin à 100 %.

Prise en charge de l'injection du vaccin

L'injection du vaccin est prise en charge dans les conditions habituelles. Elle est prise en charge à 100 % pour les patients bénéficiant d’une affection de longue durée (ALD) pour lesquelles le vaccin est recommandé ou au titre de l'assurance maternité.

Point d’attention sur la facturation de l’injection du vaccin contre la grippe saisonnière

Cette année, suite à un incident technique, certains bons de prise en charge pour la vaccination ne mentionnent pas que le patient est en ALD et bénéficie à ce titre de la prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie de l’injection du vaccin contre la grippe.

En l’absence de cette mention sur le bon de prise en charge, le professionnel qui vaccine aura à vérifier, en  amont de la facturation, les droits du patient (soit par l’utilisation d’ADRi, soit par vérification des droits portés dans sa carte Vitale).

Quel que soit le mode de consultation (carte Vitale ou ADRi), lorsque le logiciel du professionnel indique un code ALD différent de 0 (zéro) cela signifie que le bénéficiaire des soins a une ALD déclarée.

Dans ce cas, le logiciel posera la question « les soins sont-ils conformes au protocole ALD ? »  il conviendra de répondre « OUI » pour que le taux appliqué soit de 100 % au titre de l’ALD.

Qu’entend-on par entourage du nourrisson à risque de grippe grave ?

Selon le calendrier des vaccinations 2020 publié sur le site solidarites-sante.gouv.fr, il s’agit de l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave ainsi définis : prématurés, notamment ceux porteurs de séquelles à type de broncho-dysplasie et enfants atteints de cardiopathie congénitale, de déficit immunitaire congénital, de pathologie pulmonaire, neurologique ou neuromusculaire ou d’une affection de longue durée (liste des affections ciblées pour la vaccination).

La notion d’entourage comprend le milieu familial (personnes résidant sous le même toit), l’assistant maternel et tous les contacts réguliers du nourrisson.

Votre patient est-il concerné par la vaccination antigrippale ?

Consultez la liste des personnes pour lesquelles la vaccination est recommandée figurant dans le calendrier des vaccinations 2020 publié par le ministère des Solidarités et de la santé.

Modalités pratiques de vaccination

Les patients éligibles (à l’exception des femmes enceintes, de l’entourage des nourrissons à risque de grippe grave ou des personnes immuno-déprimées et des personnes obèses) ont reçu leur bon de prise en charge du vaccin.

Personnes majeures

Toutes les personnes majeures éligibles à la vaccination bénéficient d’une procédure simplifiée. Elles peuvent retirer directement leur vaccin chez le pharmacien, sur présentation de leur bon de prise en charge, et se faire vacciner par le professionnel de leur choix : médecin, sage-femme (pour les femmes enceintes et l’entourage du nourrisson), infirmier ou pharmacien volontaire (sans prescription médicale préalable).

Les personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l’ovalbumine ou à une vaccination antérieure ne peuvent être vaccinées directement sans prescription médicale par un infirmier ou un pharmacien.

Personnes mineures

Les personnes mineures doivent bénéficier d’une prescription médicale préalable pour retirer leur vaccin à la pharmacie et pour être vaccinées par un infirmier. Celle-ci est rédigée directement par le médecin sur le bon de prise en charge.

La vaccination des personnes mineures peut être réalisée par un médecin, une sage-femme et un infirmier (sur prescription médicale). Elle ne peut pas être réalisée par un pharmacien.

Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger le mémo Grippe saisonnière - Mémo pharmacien - 2020 - Assurance Maladie (PDF).

Un bon de prise en charge sur amelipro à remettre aux personnes éligibles ne l’ayant pas reçu

Pour les personnes éligibles n’ayant pu être identifiées et invitées par l’Assurance Maladie (femmes enceintes, personnes obèses dont l’IMC est supérieur ou égal à 40, entourage familial des nourrissons à risque de grippe grave ou des personnes immuno-déprimées), les pharmaciens, sages-femmes, infirmiers et médecins disposent sur amelipro d’un bon de prise en charge vierge permettant de leur prescrire le vaccin. Les pharmaciens et les infirmiers ne peuvent éditer ce bon que pour les personnes majeures éligibles à la vaccination.

La vaccination antigrippale en officine

La vaccination par les pharmaciens volontaires est généralisée sur tout le territoire.

Le vaccin peut être administré par les pharmaciens d’officine aux personnes majeures éligibles à la vaccination, à l’exception des personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l'ovalbumine ou à une vaccination antérieure, qui doivent être orientées vers leur médecin.

Les conditions pour vacciner :

Pour en savoir plus sur la vaccination à l’officine, consulter ou commander sur le site cespharm.fr les documents suivants :

L’honoraire de vaccination réalisée par un pharmacien d’officine

L’avenant 16 à la convention nationale du 4 avril 2012 organisant les rapports entre les pharmaciens d’officine et l’Assurance Maladie précise les conditions de rémunération de l’acte de vaccination.

Honoraire de vaccination antigrippale réalisée par un pharmacien d'officine
Honoraire de vaccination Tarifs HT

Honoraire de vaccination antigrippale facturé à l'Assurance Maladie dans les conditions de l'article 26.

La vaccination effectuée par le pharmacien est limitée aux personnes majeures visées par les recommandations vaccinales en vigueur.

La facturation intervient sur la base d'un bon de prise en charge sur lequel figurent les mentions du ticket Vitale (article 36.5.2).

6,30 euros pour la métropole

6,60 euros pour les départements et collectivités d'outre-mer

Vaccination contre la grippe et Covid-19

En général, la présence, au moment de la vaccination, d’une maladie aiguë avec fièvre nécessite de reporter la vaccination contre la grippe.

Avoir eu la Covid-19 (y compris la forme grave) n’est pas une contre-indication à la vaccination antigrippale si au moment de la vaccination la personne ne présente pas de symptômes ni de fièvre.

Pour les personnes ayant eu une forme sévère avec des séquelles graves (insuffisance respiratoire sévère), la vaccination contre la grippe est recommandée.

La HAS dans son avis du 20 mai 2020 recommande que les patients identifiés comme contacts possibles d’un cas de Covid-19 et éligibles à la vaccination contre la grippe voient leur vaccination reportée à l’issue de la période d’isolement recommandée en l’absence d’apparition de symptômes.

Des précautions supplémentaires liées à la Covid-19 sont recommandées pour l’organisation de la vaccination. La HAS souligne l’importance d’organiser au mieux la vaccination antigrippale et de respecter les mesures barrières afin de protéger les vaccinateurs et les personnes à vacciner : lavage des mains, port du masque, aération et nettoyage réguliers des locaux, désinfection des surfaces, limite du nombre d’accompagnant à une personne…

Un bouclier sanitaire pour se protéger de la grippe

La prévention de la grippe repose sur 2 piliers : la vaccination contre la grippe pour les personnes fragiles et l'adoption des gestes barrières.

La vaccination antigrippale

La vaccination représente pour les personnes à risque de développer une forme grave de la grippe le moyen le plus efficace de prévention de la grippe saisonnière. Elle réduit incontestablement le risque de complications graves et de transmission du virus. Le rapport bénéfice/risque est très en faveur de l'acte vaccinal : les effets indésirables sont le plus souvent bénins (réactions locales légères et transitoires).

Les effets systémiques bénins tels que de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires, des céphalées, ou encore des malaises, sont rares, alors que la diminution du nombre de décès grâce à la vaccination est notable : ce sont environ 2 000 décès qui sont évités en moyenne chaque année chez les personnes âgées grâce à la vaccination.

Contrairement à certaines idées reçues, aucun des composants contenus dans le vaccin ne peut provoquer la grippe.

Les gestes barrières

Pour tous, l'adoption des gestes barrières, et notamment le respect des recommandations sur le port du masque pour prévenir la Covid-19, permettent également de prévenir l'infection par le virus de la grippe. Pour les personnes fragiles, l’adoption des gestes barrières renforce la protection obtenue par la vaccination.

Il est important de rappeler aux patients que pour se protéger et protéger son entourage, il est essentiel que chacun adopte, une série de gestes destinés à limiter la transmission des virus. Les gestes actuellement recommandés pour la prévention de la Covid-19 sont à encourager :

  • se laver les mains régulièrement,
  • utiliser un mouchoir à usage unique,
  • tousser ou éternuer dans son coude,
  • respecter une distance d'au moins 1 mètre avec les autres,
  • porter un masque selon les recommandations en vigueur,
  • saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades.
Infographie gestes barrières, description complète dans la transcription ci-après

7 vignettes représentent les gestes barrières recommandés

  • se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique ;
  • tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir ;
  • se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter ;
  • éviter de se toucher le visage ;
  • respecter une distance d'au moins un mètre avec les autres ;
  • saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades
  • porter un masque quand la distance d'un mètre ne peut pas être respectée et dans tous les lieux où cela est obligatoire.

L’efficacité de chacune de ces mesures (vaccination pour les plus fragiles et gestes barrières) est optimisée en les combinant. Ceci permet de constituer un bouclier sanitaire.

Votre rôle est essentiel

Vous jouez un rôle essentiel pour informer vos patients, et les accompagner pour traverser les périodes de circulation de virus. Pour les personnes les plus fragiles, pour lesquelles la vaccination contre la grippe est recommandée et qui sont également celles à risque d’infection grave à la Covid-19, il est nécessaire qu’elles soient vaccinées. Pour tous, il est indispensable de rappeler les gestes barrières qui permettent de limiter la propagation des virus, notamment respiratoires, ils permettent ainsi de se protéger de la grippe saisonnière.

Sur amelipro, l'espace des professionnels de santé de l'Assurance Maladie, vous disposez d’un bon de prise en charge vierge. Il vous permet de prescrire la vaccination des patients éligibles qui n’ont pu être identifiés et invités par l’Assurance Maladie (femmes enceintes, entourage familial du nourrisson à risque de grippe grave ou des personnes immuno-déprimées et patients obèses ayant un IMC supérieur ou égal à 40, notamment).

La vaccination des professionnels de santé

La vaccination est recommandée pour les professionnels de santé, dont les pharmaciens, qui représentent une population à risque majoré d’infection grippale et constituent par conséquent un vecteur de transmission du virus auprès de leurs patients.

Chaque année, les pharmaciens titulaires d’officine reçoivent une invitation personnelle de l'Assurance Maladie à se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Le vaccin est pris en charge à 100 %. La vaccination des pharmaciens salariés relève de la responsabilité de leur employeur.