Droit de prescription des masseurs-kinésithérapeutes

23 mars 2017

Depuis le 14 janvier 2006, les masseurs-kinésithérapeutes sont autorisés à prescrire certains dispositifs médicaux, dont la liste est fixée de façon limitative par l'arrêté du 9 janvier 2006 (JO du 13 janvier 2006) (PDF, 61.37 Ko), sous réserve de remplir les conditions suivantes :

  1. Le masseur-kinésithérapeute agit dans le cadre de sa compétence.
  2. Il n'existe pas d'indication contraire du médecin.

Les masseurs-kinésithérapeutes peuvent prescrire à leur patient les dispositifs médicaux suivants :

  • appareils destinés au soulèvement du malade : potences et soulève-malades ;
  • matelas d'aide à la prévention d'escarres en mousse de haute résilience type gaufrier ;
  • coussin d'aide à la prévention des escarres en fibres siliconées ou en mousse monobloc ;
  • barrières de lits et cerceaux ;
  • aide à la déambulation : cannes, béquilles, déambulateur ;
  • fauteuils roulants à propulsion manuelle de classe I, à la location pour des durées inférieures à 3 mois ;
  • attelles souples de correction orthopédique de série ;
  • ceintures de soutien lombaire de série et bandes ceintures de série ;
  • bandes et orthèses de contention souple élastique des membres de série ;
  • sonde ou électrode cutanée périnéale pour électrostimulation neuromusculaire pour le traitement de l'incontinence urinaire ;
  • collecteurs d'urines, étuis péniens, pessaires, urinal ;
  • attelles souples de posture et/ou de repos de série ;
  • embouts de cannes ;
  • talonnettes avec évidement et amortissantes ;
  • aide à la fonction respiratoire : débitmètre de pointe ;
  • pansements secs ou étanches pour immersion en balnéothérapie.