Règles de délivrance et prise en charge

Délivrance de médicaments sur la base d’une ordonnance numérique ou expirée, dispensation exceptionnelle d’un traitement de plus d’un mois, prise en charge des bandelettes d’autosurveillance glycémique… La réglementation evolue. Renseignez-vous.
Service socle du « Ségur du numérique en santé », la e-prescription est déployée au travers d’un nouveau service proposé aux professionnels de santé sous le nom d’ « ordonnance numérique ».
Consultez les règles de prescription, de dispensation et de substitution de médicaments génériques, ainsi que les enjeux, les leviers de conviction du patient et les ressources disponibles.
Les médicaments biosimilaires sont un enjeu important pour notre système de santé. Retrouvez la définition et les caractéristiques des médicaments biosimilaires et consultez leurs règles de prescription, de dispensation et de substitution.
La dispensation à l’unité des antibiotiques permet notamment d’assurer le bon usage des médicaments, de contribuer à réduire le gaspillage des médicaments et de lutter contre l’antibiorésistance.
Dans certaines situations, une procédure dérogatoire vous permet de délivrer des médicaments pour une durée de traitement supérieure à 4 semaines ou sur la base d'une ordonnance expirée.
Le point sur les nouvelles règles de prise en charge applicables aux préparations magistrales et officinales.
L’Assurance Maladie prend en charge certains contraceptifs et met en place des mesures pour faciliter l’accès à la contraception aux jeunes de moins de 26 ans.
L'Assurance Maladie accompagne l'arrêt du tabac. Elle rembourse, sur prescription, les traitements par substituts nicotiniques.
Consultez les dispositions réglementaires concernant la prise en charge des bandelettes d’autosurveillance glycémique.
Consultez le mémo sur le système de mesure continue du glucose Freestyle Libre.
Consultez les modalités de prise en charge et de délivrance d’une complémentation nutritionnelle orale.
Mise en place du dispositif de demande d’accord préalable (DAP) sur les médicaments hypolipémiants : Repatha® (evolocumab) et Praluent® (alirocumab).
Les pharmaciens sont autorisés à délivrer directement aux patientes les médicaments à base de mifépristone et de misoprostol.
La nouvelle nomenclature de la perfusion à domicile admet au remboursement des perfusions réalisées par voie veineuse.
Consultez le mémo synthétisant les règles de délivrance et de prise en charge des médicaments à substances vénéneuses.
Une expérimentation sur la délivrance de cannabis médical par les pharmaciens a débuté en mars 2021, pour une durée de 2 ans. Elle est réalisée dans un cadre contrôlé et limité auprès de patients souffrant de maladies graves. Consignes de facturation.
Les médicaments onéreux sont l’objet de trafics de plus en plus nombreux. C’est pourquoi, dans le cadre de la dispensation de médicaments onéreux, une mesure renforçant les missions de vérification du pharmacien est mise en place avec la nouvelle convention.