Délivrance des produits de santé

Droits de prescription, contraception, règles de délivrance et prise en charge, substituts nicotiniques, bases de codage, accord préalable et médicaments hypolipémiants, médicaments génériques… Retrouvez toutes les informations utiles dans le cadre de la délivrance de produits de santé.
Les sages-femmes, infirmiers, masseurs kinésithérapeutes et pédicures-podologues peuvent prescrire à leurs patients certains dispositifs médicaux. Retrouvez la liste des produits de santé concernés.
L’Assurance Maladie prend en charge certains contraceptifs et met en place des mesures pour faciliter l’accès à la contraception aux jeunes femmes de moins de 26 ans.
Dispensation exceptionnelle d’un traitement de plus d’un mois, délivrance de médicaments sur la base d’une ordonnance expirée, prise en charge des bandelettes d’autosurveillance glycémique… La réglementation a évolué. Renseignez-vous.
L'Assurance Maladie accompagne l'arrêt du tabac. Elle rembourse, sur prescription, les traitements par substituts nicotiniques.
Médicaments, dispositifs médicaux : consultez les bases de codage utiles à votre exercice professionnel.
Mise en place du dispositif de demande d’accord préalable (DAP) sur les médicaments hypolipémiants : Repatha® (evolocumab) et Praluent® (alirocumab).
Consultez les dispositions réglementaires concernant la prise en charge des bandelettes d’autosurveillance glycémique.
Consultez les règles de prescription, de dispensation et de substitution de médicaments génériques, ainsi que les enjeux, les leviers de conviction du patient et les ressources disponibles.
Consultez le mémo synthétisant les règles de délivrance et de prise en charge des médicaments à substances vénéneuses.
Une expérimentation sur la délivrance de cannabis médical par les pharmaciens a débuté en mars 2021, pour une durée de 2 ans. Elle est réalisée dans un cadre contrôlé et limité auprès de patients souffrant de maladies graves. Consignes de facturation.
Dans certaines situations, une procédure dérogatoire vous permet de délivrer des médicaments pour une durée de traitement supérieure à 4 semaines ou sur la base d'une ordonnance expirée.
La dispensation à l’unité des antibiotiques permet notamment d’assurer le bon usage des médicaments, de contribuer à réduire le gaspillage des médicaments et de lutter contre l’antibiorésistance.