Substitution de certains médicaments biosimilaires : conditions et champ d’application

Les pharmaciens sont désormais autorisés à substituer 2 molécules biologiques : le filgrastim et le pegfilgrastim (il s’agit de facteurs de croissance hématopoïétiques) (1).

Groupes biologiques similaires Médicament de référence Médicaments biologiques similaires
Filgrastim Neupogen® ACCOFIL®
NIVESTIM®
TEVAGRASTIM®
ZARZIO®
Pegfilgrastim Neulasta® CEGFILA®
FULPHILA®
NYVEPRIA®
PELGRAZ®
PELMEG®
ZIEXTENZO®

Cette substitution par le pharmacien d’officine d’un médicament biosimilaire au médicament biologique de référence prescrit n’est autorisée qu’à condition que ces médicaments figurent dans le même groupe biologique similaire. Autre condition : le médecin ne doit pas avoirexclu cette possibilité de substitution par l’apposition d'une mention expresse et justifiée, portée sur l’ordonnance, tenant à la situation médicale du patient.

Le pharmacien d’officine doit informer le patient de cette substitution et doit indiquer sur l’ordonnance le nom du médicament délivré. L’objectif consiste à limiter le risque de confusion par le patient. Il doit également informer le prescripteur de cette substitution.

Pour aider les pharmaciens à en savoir plus sur les médicaments biosimilaires, un article plus approfondi sera prochainement disponible sur ameli, espace pharmacien.

(1) Les conditions de substitution et d'information du prescripteur et du patient sont prévues par l’article L. 5125-23-2 du code de la Santé publique et la liste des groupes biologiques similaires pouvant être substitués par le pharmacien d’officine est prévue par l’arrêté du 12 avril 2022.

En cours de chargement...