Semaine européenne de la vaccination : c’est l’occasion de faire le point

La semaine européenne de la vaccination qui se déroule du 25 avril au 1er mai peut être l’opportunité de faire le point avec ses patients sur les vaccins à l’occasion d’une consultation.

Ainsi, les professionnels de santé sont invités à vérifier systématiquement le statut vaccinal de l’ensemble de leurs patients, afin de saisir toute opportunité de proposer les rappels de vaccination ou si besoin d’effectuer un rattrapage vaccinal.
Dans ce contexte et pour aider les adultes à avoir les bons réflexes, l’Assurance Maladie va envoyer une information aux assurés âgés de 25, 45 et 65 ans par courriel ou par SMS. Il leur est conseillé de faire leur rappel contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP). Pour les personnes de 25 ans, le message de l’Assurance Maladie est complété par les conseils suivants :

  • faire le rappel contre la coqueluche ;
  • vérifier si la vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) est à jour. 2 doses de vaccin ROR sont nécessaires pour tous les adultes nés à partir de 1980.

Les nouveautés du calendrier vaccinal 2022

À l’occasion de la semaine européenne de la vaccination, le calendrier des vaccinations 2022 a été publié. Élaboré chaque année par le ministère des Solidarités et de la santé, ce calendrier rassemble les recommandations applicables aux personnes résidant en France, en fonction de leur âge. Il émet les recommandations vaccinales « générales » et des recommandations vaccinales « particulières » propres à des conditions spéciales (risques accrus de complications, d’exposition ou de transmission) ou à des expositions professionnelles. Voir le nouveau calendrier des vaccinations 2022 en version complète.

La vaccination contre le méningocoque B est recommandée chez l’ensemble des nourrissons : la 1re dose à l’âge de 3 mois, la 2e dose à 5 mois et la dose de rappel à 12 mois.

La vaccination contre la coqueluche est recommandée chez la femme enceinte à partir du 2e trimestre de grossesse, en privilégiant la période entre 20 et 36 semaines d’aménorrhée (absence de règles), afin d’augmenter le transfert des anticorps maternels et d’assurer une protection optimale du nouveau-né.
La vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée chez les personnes exposées dans le cadre professionnel aux virus porcins et aviaires.

Pour en savoir plus sur les vaccinations, consulter :

En cours de chargement...