Prise en charge des tests Covid-19 à partir du 15 octobre : quelles évolutions ?

14 octobre 2021

[Mis à jour le 19/11/2021]
La fin de la gratuité générale des tests est en place depuis le 15 octobre 2021. Depuis cette date, les tests RT-PCR et les tests antigéniques ne sont plus systématiquement pris en charge par l’Assurance Maladie. Cette mesure sert à accompagner la progression de la vaccination, gratuite et accessible à tous, qui reste la meilleure façon de se protéger et de protéger les autres.

Désormais, les tests réalisés en vue d’obtenir un passe sanitaire sont payants ; les tests réalisés dans un but de dépistage restent pris en charge par l’Assurance Maladie afin de préserver un dispositif fiable de surveillance de l’épidémie, d’assurer une détection et une prise en charge rapide des cas, de rompre les chaînes de transmissions du virus et de détecter les nouveaux variants d’intérêt.

Un tableau indicatif de prise en charge est à disposition des professionnels de santé. Il permet d’identifier :

  • les justificatifs attendus selon les publics et leur situation ;
  • les pièces à transmettre lors de la facturation.

Qui peut encore bénéficier des tests gratuits et avec quels justificatifs ?

Depuis le 15 octobre 2021, les tests restent pris en charge par l’Assurance Maladie sur justificatif dans les conditions suivantes :

Dans tous les cas pour les personnes :

  • justifiant d’un schéma vaccinal complet, d’un certificat de rétablissement de moins de 6 mois ou d’une contre-indication à la vaccination. Ces pièces et certificats peuvent être présentés sous format numérique ou papier ;
  • mineures, sur présentation d’une pièce d’identité.

En dehors des personnes répondant à ces conditions, uniquement dans les cas suivants :

  • personnes identifiées comme cas contact à risque :
    • dans le cadre du contact tracing réalisé par l’Assurance Maladie. Elles devront présenter un justificatif de contact à risque (mail ou sms) envoyé par l’Assurance Maladie qui sera valable pour 2 tests :
      • le premier sous 48 heures ;
      • le second à réaliser 7 jours après le dernier contact avec la personne malade ou 17 jours après son début de symptômes.
    • dans l'application TousAntiCovid. Elles devront présenter la notification originale TousAntiCovid ;
    • par l'agence régionale de santé (ARS). Elles devront présenter le justificatif nominatif de l'ARS sous format papier, qui sera valable pour 2 tests :
      • le premier sous 48 heures,
      • le second à réaliser 7 jours après le dernier contact avec la personne malade ou 17 jours après son début de symptômes.
    • étant élève du secondaire, de classe préparatoires ou BTS de plus de 18 ans, sur présentation d'un courrier type de l'Éducation nationale.
  • personnes participant à un dépistage organisé par l’ARS ;
  • personnes présentant une prescription médicale : pour une personne symptomatique, cette prescription n'est valable que 48 heures ;
  • pour une personne devant se faire tester avant de recevoir des soins en établissement de santé :
    • sur présentation d'une prescription du médecin traitant ou du spécialiste (prescription valable 72 heures avant la date des soins programmés) ;
    • sur convocation nominative émise par l'établissement de santé (test à réaliser 72 heures avant la date des soins programmés mentionnée sur la convocation) ;
  • personnes concernées par des campagnes de dépistage collectif (ex : campagnes organisées par les agences régionales de santé (ARS) ou au sein des établissements de l’Éducation nationale) ;
  • personnes de retour d'un pays en liste rouge et devant réaliser un test de sortie de quarantaine, sur présentation de l'arrêté de quarantaine ;
  • personnes devant réaliser un test RT-PCR confirmant un autotest réalisé sous supervision positif de moins de 48 heures sur présentation du résultat de l’autotest ;
  • personnes devant réaliser un test RT-PCR confirmant un test antigénique positif de moins de 48 heures, sur présentation du résultat de test antigénique.
Et dans les départements et régions d’outre-mer ?

Depuis la fin de l’état d’urgence (15 novembre), les tests réalisés en Guyane et en Martinique sont pris en charge dans les mêmes conditions qu’en métropole.
Pour la Guadeloupe, les tests restent gratuits jusqu’au 6 décembre 2021. Pour Mayotte, les tests restent gratuits jusqu’à nouvel ordre.

Et pour les tests effectués à l'étranger ?

Les Français de l’étranger qui n’ont pas bénéficié du tiers payant pour la réalisation de leur test effectué lors de leur séjour temporaire en France et qui ont donc dû faire l’avance de frais, peuvent demander le remboursement de leur facture acquittée sur justificatif et s’ils se trouvent dans les situations présentées ci-dessus.

Depuis le 7 juillet 2021, les tests de dépistage de la Covid-19 (antigéniques et RT-PCR) pour les personnes venant en séjour temporaire en France et relevant d’un régime étranger de sécurité sociale sont pris en charge par l’Assurance Maladie uniquement s’ils ont un caractère médical.

Dans les autres cas, quel est le prix des tests ?

Depuis le 15 octobre 2021, en dehors des cas cités ci-dessus, la réalisation d’un test est à la charge de la personne.

Pour rappel, la facturation d’un test antigénique qui n’est pas pris en charge doit comprendre la facturation au patient de l’acte de réalisation du test et du dispositif médical permettant de réaliser le test (prix de vente de 6,01 €). Le cas échéant, les indemnités de déplacement et les majorations (dimanche notamment) s’appliquent également pour les tests non pris en charge.

Tests RT-PCR

Un test RT-PCR, réalisé par un laboratoire de biologie médicale, coûte 43,89 €.

Tests antigéniques

Le tableau ci-dessous présente les différents cas de figure et prix correspondant pour la réalisation de tests antigéniques :

Tarifs des tests antigéniques au 15 octobre 2021 pour les pharmaciens
Tarif en cabinet/officine en métropole

Semaine : 25,01 €

Dimanche : 30,01 €

Tarif en cabinet/officine à la Réunion

Semaine : 27,16 €

Dimanche : 32,16 €

(1) +/- majorations pour les actes effectués la nuit ou le dimanche