L’indemnité d’astreinte est revalorisée

18 juillet 2018

Pour soutenir l’implication des pharmaciens dans la permanence pharmaceutique, l’avenant n° 11 à la convention nationale des pharmaciens titulaires d’officine a revalorisé l’indemnité d’astreinte. Depuis le 14 juin, celle-ci a été portée de 150 euros (son montant depuis novembre 2012) à 175 euros. Elle passera à 190 euros au 1er janvier 2019.

Les honoraires de garde, perçus pour chaque ordonnance exécutée pendant les périodes de garde, ne changent pas. Ils continuent de s’appliquer selon les mêmes modalités que précédemment, leur montant variant en fonction des jours et tranches horaires de facturation.

Pour mémoire, l’avenant n° 11 a été signé par l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (Uspo) le 20 juillet 2017, puis par l’Union nationale des organismes d'assurance maladie complémentaire (Unocam) le 15 septembre 2017, et approuvé par un arrêté du 14 décembre 2017 (Journal officiel du 16 décembre 2017). Il vise à élargir le périmètre des rémunérations perçues par les pharmaciens en contrepartie d’engagements individualisés de santé publique, dont l’objectif est de favoriser la qualité et l’efficience du parcours de soins du patient.