Les Rosp 2017 ont été versées

18 juillet 2018

Les rémunérations sur objectifs de santé publique (Rosp) prévues par la convention pharmaceutique ont été versées aux officines, au titre de 2017, entre fin février et mi-mai 2018.

En ce qui concerne le volet « substitution », le montant moyen de la rémunération des pharmacies est de 7 044 euros, en hausse de 22 % par rapport à 2016. À noter, 175 officines pourtant éligibles n’ont pas perçu de rémunération à cause d’un taux de substitution des médicaments princeps par des génériques trop bas.

L’engagement « santé publique » de cette Rosp, relatif à la stabilité de la délivrance de la même marque de générique pour les patients de plus de 75 ans, est atteint pour 95 % des patients concernés. Pour mémoire, la rémunération pour la molécule concernée est majorée de 10 % si la pharmacie atteint l’objectif pour 90 % des patients de la cible. Elle est majorée de 20 % si la pharmacie atteint l’objectif pour au moins 95 % de ces patients.

Le volet « RPPS » rémunère les pharmaciens pour la télétransmission du numéro d’identification des praticiens hospitaliers au répertoire partagé des professionnels de santé (RPPS), permettant ainsi de favoriser les actions en faveur de la pertinence des prescriptions hospitalières exécutées en ville. La rémunération moyenne des pharmacies éligibles est cette année de 238 euros, contre 179 euros l’année dernière, soit une augmentation d’un tiers.

Les résultats du volet de la Rosp consacré aux accompagnements pharmaceutiques des patients chroniques montrent, eux, une rémunération moyenne de 237 euros pour les 1 954 officines concernées par les entretiens avec les patients sous antivitamine K (AVK). Cette rémunération se monte à plus de 250 euros pour les 1 225 concernées par les entretiens avec des patients sous anticoagulants oraux par voie directe (AOD). Le montant moyen de la rémunération est similaire pour les 913 pharmacies ayant réalisé un accompagnement complet des patients asthmatiques.

Les résultats de la Rosp « FSE » (feuilles de soins électroniques) établissent une rémunération moyenne par pharmacie de 1 500 euros (0,064 euro par FSE). Quant à la rémunération perçue au titre de la scannérisation des pièces justificatives, elle est de 418,60 euros pour les 99,55 % d’officines équipées.

Régularisation des entretiens pharmaceutiques 2017

Les officines qui n’ont pu déclarer l’ensemble des entretiens pharmaceutiques AVK, AOD et asthme réalisés en 2017 en raison de l’inaccessibilité temporaire d’amelipro entre début janvier et fin février 2018 ont été invitées à remplir un formulaire de régularisation et à l’adresser au service du contrôle médical de leur caisse primaire. Les caisses primaires procèdent au calcul et déclenchent les règlements liés.