Grippe et Covid-19 : vacciner les enfants avec des maladies chroniques est essentiel

Publié le

Chez un enfant atteint d'une maladie chronique, une infection par les virus de la grippe saisonnière ou du Covid-19 peut entraîner des complications et notamment une aggravation de la maladie. C’est pourquoi la double vaccination contre la grippe et contre le Covid-19 est recommandée aux enfants atteints de maladies chroniques dès l’âge de 6 mois. C’est le moyen le plus efficace de réduire les risques de complications. Pour eux, les 2 vaccins sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

Pour éviter des formes sévères de la grippe ou du Covid-19 et pour simplifier le parcours vaccinal, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande une vaccination concomitante contre ces 2 virus. Pour les enfants qui ne pourraient pas recevoir les 2 vaccins en même temps, il n’y a pas de délai à respecter entre les 2 injections.

En vidéo : interview du professeur Robert Cohen, pédiatre infectiologue

Au cœur de votre pratique, l’interview

[Face caméra : le professeur Robert Cohen, pédiatre infectiologue, CHI Créteil]

Il est très très rare qu’un vaccin proposé par un médecin à une famille pour ce type de population ne soit pas accepté.

Les enfants à risque de complication sont-ils suffisamment vaccinés contre la grippe et le Covid-19 ?

Alors que les enfants à risque de grippe ou de Covid sont bien identifiés, on connait les groupes à risque, le taux de couverture vaccinale est extrêmement faible depuis des années. C’est-à-dire que les groupes sont connus, la recommandation est connue mais finalement il n’y a pas un quart, un cinquième des enfants à risque qui devraient bénéficier du vaccin qui sont vaccinés.

Le poids de la grippe est extrêmement lourd. Quand on regarde les causes d’hospitalisation, les causes de consultation et les causes de passage aux urgences chez le jeune enfant entre 2 et 5 ans, la grippe est une cause majeure.

Les vaccins contre la grippe et le Covid-19 sont-ils efficaces chez l’enfant ?

Quand on regarde le taux d’efficacité après la saison du vaccin, quel que soit le vaccin contre la grippe, l’efficacité chez l’enfant est supérieure à celle de l’adulte.
L’efficacité du vaccin Covid chez l’enfant a aussi été démontrée. Non seulement parce que le vaccin permet d’obtenir des taux d’anticorps comparables à ceux de l’adulte jeune, c’est-à-dire celui qui est le mieux protégé face au Covid ; mais aussi par des études cliniques qui ont parfaitement montré que les enfants vaccinés faisaient moins de Covid que les autres.

Pourquoi certains enfants pourtant éligibles échappent-ils à la prescription des vaccins anti-grippe et anti-Covid-19 ?

Les enfants qui sont plus à risque de formes graves de la grippe, pas de grippe puisque tout le monde attrape la grippe, sont finalement assez nombreux. Et la cohorte principale ce sont les asthmatiques. Comme ce sont des enfants qui sont relativement en bonne santé par ailleurs, et bien il y a un oubli de prescription.
Pourquoi ce n’est pas fait ? Ce n’est pas fait parce que, un : ils ne viennent pas forcément en consultation à la bonne saison ; deux : ce sont des enfants qui paraissent relativement en bonne santé. Parce qu’un asthme qui reçoit des corticoïdes inhalés, il y en a beaucoup et quand ils viennent en consultation ils vont très bien.

Ce réflexe n’est pas complètement acquis. Mais quand c’est proposé, le plus souvent, les parents l’acceptent. Donc vraiment c’est le rôle des médecins de se retourner vers ces populations. De le proposer en expliquant que la grippe, certes tout le monde va l’attraper, mais eux ont beaucoup plus de chance d’aboutir à une crise d’asthme sévère qui va conduire à l’hospitalisation. Et c’est pour ça qu’il faut absolument les vacciner.

La vaccination en pratique pour ces patients

Un courrier d’invitation à se faire vacciner contre la grippe avec un bon de prise en charge du vaccin à 100 % est adressé au domicile des parents par l’Assurance Maladie. Au besoin, les médecins, les sages-femmes, les infirmiers et les pharmaciens disposent sur amelipro de bons de prise en charge vierges du vaccin contre la grippe. Ce bon est à remettre aux parents d’enfants ou aux jeunes éligibles ne l’ayant pas reçu ou l’ayant égaré. Pour les enfants de moins de 11 ans, la prescription médicale préalable à la vaccination est nécessaire.

Pour le Covid-19, il convient de prendre rendez-vous chez le professionnel de santé de son choix en lui indiquant qu’il s’agit d’une vaccination contre le Covid-19. Ce vaccin est aussi pris en charge à 100 % par l'Assurance Maladie.

Focus sur les conséquences de la grippe et du Covid-19 sur les enfants souffrant de maladies respiratoires

La couverture vaccinale des enfants à risque est très faible alors même que la grippe représente une grande part des consultations et des passages à l’hôpital pour ces patients, en particulier pour les enfants souffrant d’asthme, pour lesquels il y a souvent un oubli de prescription. 82 % des enfants souffrant de maladies chroniques n’étaient pas vaccinés contre la grippe lors de la dernière campagne.

Il convient de systématiquement proposer la vaccination contre la grippe et contre le Covid-19 à ces patients dès l’âge de 6 mois, d’autant que ces vaccins sont particulièrement efficaces sur les jeunes patients.

Chez les patients souffrant de maladies respiratoires, l’infection par le virus de la grippe et du Covid-19 peut entraîner des complications sévères :

  • une aggravation de la maladie, même si elle est habituellement bien contrôlée par un traitement ;
  • un risque accru de complications pulmonaires graves comme la pneumonie ;
  • un plus grand risque d’hospitalisation.

Qui sont les enfants atteints de maladies chroniques concernés par la vaccination ?

Il s’agit de toutes les personnes adultes et de tous les enfants âgés de plus de 6 mois présentant l’une des maladies suivantes :

  • maladies respiratoires ;
  • maladies cardiovasculaires ;
  • maladies neurologiques et neuromusculaires ;
  • maladies des reins et du foie ;
  • troubles métaboliques (diabète, obésité) ;
  • troubles de l’immunité et maladies sanguines.

Le rôle du professionnel de santé est essentiel

Le professionnel de santé vaccinateur a un rôle essentiel pour informer et rassurer les parents et les jeunes patients afin de traverser les périodes de circulation de virus. Une vaccination proposée par un professionnel de santé  est rarement refusée par les parents.

Il est également indispensable aussi de rappeler les gestes barrières à l’ensemble des patients : ils permettent de limiter la propagation des virus, notamment respiratoires.

En savoir plus sur la campagne de vaccination antigrippale ou sur la campagne de vaccination contre le Covid-19.

À noter : les vaccinations contre la grippe et contre le Covid-19 sont à mentionner dans le carnet de santé de l’enfant, dans sa version papier ou numérique (Mon espace santé).

En cours de chargement...