Grippe : coup d’envoi de la campagne de vaccination antigrippale

22 octobre 2021

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a démarré, dans un contexte marqué par l’épidémie de Covid-19. L’enjeu : protéger les personnes à risques et notre système de santé alors qu’une cocirculation du virus grippal et du virus SARS-COV2 n’est pas à exclure.

La vaccination contre la grippe, le geste de prévention le plus sûr pour les personnes fragiles

Même si on en parle moins et que le virus grippal a très peu circulé l’année dernière, la grippe n’a pas disparu. Elle reste toujours aussi dangereuse et imprévisible pour les plus fragiles.

Dans son avis du 12 mai, la Haute Autorité de santé (HAS) rappelle que la circulation des virus grippaux en 2021 est imprévisible. De plus, l’absence de stimulation de l’immunité antigrippale au cours de la saison précédente pourrait faire craindre une plus grande susceptibilité de la population aux virus grippaux et donc favoriser une circulation particulièrement intense.

Dans un contexte sanitaire incertain, la vaccination antigrippale reste le moyen le plus efficace pour se protéger et protéger celles et ceux qui nous entourent, en associant bien sûr les gestes barrières qui limitent les transmissions virales. La vaccination contre la grippe réduit le risque de complications graves. Elle réduit aussi le risque de transmission à ses proches. Chaque année, 2 000 décès en moyenne sont évités grâce à la vaccination antigrippale.

La stratégie vaccinale 2021 met, plus que jamais, l’accent sur les populations à risques et les professionnels de santé.

Comme l’an passé, la vaccination contre la grippe s’adresse en priorité aux professionnels de santé et aux personnes les plus fragiles :

  • personnes âgées de 65 ans et plus,
  • femmes enceintes,
  • personnes atteintes de certaines affections chroniques,
  • personnes obèses,
  • entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave,
  • personnes immunodéprimées.

Cette année, pour protéger les personnes les plus à risques, le ministère des Solidarités et de la santé appelle à vacciner en priorité les personnes fragiles au début de la campagne de vaccination. Ainsi, la prescription, la délivrance et l’administration des vaccins contre la grippe leur est réservée durant les 4 premières semaines de la campagne, soit jusqu'au 22 novembre.

Les professionnels de santé en contact avec les personnes à risque de grippe grave sont aussi invités à se faire vacciner. En effet, la vaccination des professionnels de santé répond à un double objectif : se protéger eux-mêmes pour leur permettre de continuer à assurer leur activité de soin ; protéger leurs patients, en particulier les plus fragiles.

Vacciner contre la grippe et contre la Covid-19 lors du même rendez-vous

La Haute Autorité de santé recommande, pour éviter tout retard à la vaccination antigrippale, de proposer l’administration simultanée des vaccins contre le Covid-19 et contre la grippe saisonnière dès lors qu’une personne est éligible aux 2 vaccinations :

  • la coadministration des 2 vaccins est généralement bien tolérée et ne compromet pas l’efficacité des vaccins ;
  • les 2 injections peuvent être pratiquées le même jour mais sur 2 sites d’administration distincts (un vaccin dans chaque bras) ;
  • pour les personnes qui ne pourraient pas recevoir la dose de rappel contre le Covid-19 (ou une première ou une seconde dose de ce vaccin) et l’injection antigrippale simultanément, la HAS précise qu’il n’y a pas de délai à respecter entre les 2 vaccinations. Cette règle s’applique par ailleurs à toute association entre les vaccins contre le Covid-19 et les autres vaccins inactivés du calendrier vaccinal.