Contre la grippe : la vaccination recommandée pour les plus fragiles, les gestes barrières pour tous

25 janvier 2021

La vaccination antigrippale se poursuit jusqu’au 28 février : elle est ouverte, au-delà des personnes prioritaires, à toute personne le souhaitant (depuis le 1er janvier). Il est donc encore temps de se faire vacciner.

Les personnes prioritaires sont les personnes fragiles qui risquent de développer des complications graves si elles sont touchées par la grippe et qui sont également celles à risque d’infection grave à la Covid-19.

Ces personnes prioritaires sont notamment :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus,
  • les enfants et adultes de moins de 65 ans souffrant de certaines maladies chroniques,
  • les femmes enceintes,
  • les personnes obèses.

Pour se protéger, protéger leur patientèle et limiter la propagation des virus grippaux, les professionnels de santé (1) en contact avec ces personnes à risque de grippe grave sont aussi invités à se faire vacciner contre la grippe. Le professeur Bruno Lina, chef de service de virologie de l'hôpital de la Croix-Rousse et directeur du centre national de référence sur les virus respiratoires dont la grippe, explique les enjeux de la vaccination du personnel soignant dans une interview vidéo.

Le vaccin des professionnels de santé libéraux (1) et celui des personnes à risque est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie. Le vaccin pour les personnes non prioritaires leur est facturé et le pharmacien ne peut pas vacciner ces personnes non prioritaires.

Voir la liste complète des personnes pour lesquelles la vaccination est recommandée dans le calendrier vaccinal publié par le ministère des Solidarités et de la santé.

La prévention de la grippe repose sur 2 piliers :

  • pour tous : les gestes barrières (la prévention de la grippe passe par l’application des gestes barrières qui limitent la transmission du virus de la grippe, de la Covid-19 et des autres virus de l'hiver) ;
  • pour les personnes à risque : la vaccination contre la grippe.

En savoir plus sur la vaccination contre la grippe.

Vaccination contre la grippe et Covid-19

La HAS recommande de respecter un délai de 14 jours entre la vaccination contre la grippe et la vaccination contre la Covid-19.

En pratique, si le patient a pris un rendez-vous ou souhaite prendre un rendez-vous dans un délai rapproché pour se faire vacciner contre la Covid-19, alors le professionnel de santé doit différer la vaccination contre la grippe afin de ne pas retarder la vaccination contre la Covid-19.

Avoir eu la Covid-19 (y compris la forme grave) n’est pas une contre-indication à la vaccination antigrippale. Au moment de la vaccination contre la grippe, la personne ne doit pas présenter de symptôme ni de fièvre. Pour les personnes ayant eu une forme sévère avec des séquelles graves (insuffisance respiratoire sévère), la vaccination contre la grippe est recommandée.

La HAS dans son avis du 20 mai 2020 recommande que les patients identifiés comme contacts possibles d’un cas de Covid-19, et éligibles à la vaccination contre la grippe, voient leur vaccination reportée à l’issue de la période d’isolement recommandée en l’absence d’apparition de symptômes.

 

(1) médecin généraliste, pédiatre, gynécologue, sage- femme, infirmier, pharmacien, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue et chirurgien-dentiste.