Accompagnement des patients : priorité aux besoins thérapeutiques et à la lutte contre la iatrogénie

22 décembre 2017

Les réformes importantes pour l’activité des officines contenues dans l’avenant n° 11 à la convention*, signé le 20 juillet 2017, confortent la place des pharmaciens comme acteurs de santé de proximité.

Cet avenant renforce leur rôle dans le parcours de soins des patients. Les dispositifs d’accompagnement existant depuis 2013 (pour les patients sous anti-vitamines K, sous anticoagulants oraux d’action directe et les patients asthmatiques) ont été optimisés afin d’être davantage centrés sur les besoins des patients. À ces dispositifs revisités s’ajoute aussi un bilan de médication partagé pour l’amélioration de la prise en charge et la réduction des risques iatrogéniques chez les personnes âgées polymédiquées sous traitements chroniques. Les modalités de mise en œuvre de ce bilan de médication partagée sont détaillées dans l'avenant n° 12*, signé le 21 novembre 2017.

Au regard des enseignements issus des 1res années d’exercice dans les officines autour de l’observance des traitements et les missions de conseil des pharmaciens lors de la délivrance des traitements chroniques, les partenaires conventionnels ont décidé, dans le cadre du nouvel avenant conventionnel de réorganiser le déroulement des 3 dispositifs d’accompagnement existants et de mieux les rémunérer.

10 € de plus par patient accompagné la première année

La rémunération versée par l’Assurance Maladie au pharmacien pour chacun des patients qu’il accompagne a été revalorisée de 10 €. Pour la première année, le montant forfaitaire par patient est de 50 €, contre 40 € auparavant. Les années suivantes, le forfait par patient sera de 30 €, comme aujourd’hui. Le versement de ces rémunérations interviendra plus rapidement, en début d’année (en mars 2019 pour l’exercice 2018).

Des entretiens plus courts…

L’accompagnement est adapté aux besoins du patient. Ces besoins sont examinés lors d’un entretien d’évaluation. À la suite de ce premier entretien, le pharmacien propose au patient 2 entretiens thématiques la première année et les années suivantes.

…et plus ciblés

Les entretiens avec les patients ont été réorientés dans leur contenu autour de préoccupations plus ciblées et thématiques. Les entretiens sont recentrés sur les besoins thérapeutiques qui auront été identifiés et priorisés lors de l’entretien d’évaluation. De même, ils s’adapteront à la bonne compréhension par le patient, et dans la durée, des informations délivrées par le pharmacien.

Par exemple, pour l’accompagnement des asthmatiques, les 6 thématiques documentées dans le guide d’accompagnement (validé par la Haute Autorité de santé) auquel le pharmacien aura à se référer, sont :

  1. les principes des différents traitements de l’asthme (bonne utilisation du traitement de la crise par bronchodilatateurs, importance du traitement de fond par corticoïdes inhalés en vue de parvenir au « contrôle de l’asthme »…) ;
  2. le bon usage des traitements de fond par corticoïdes inhalés et leurs modalités d’administration ;
  3. les effets indésirables des traitements de fond et de la crise ;
  4. la prévention des risques d’interaction médicamenteuse entre les traitements de l’asthme et d’autres traitements chroniques ou pris en automédication : bêtabloquants, aspirine et anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), antitussifs opiacés ou sédatifs ; irritants locaux comme les aérosols ;
  5. l’observance et l’importance de l’adhésion au traitement de fond par corticoïdes inhalés au moyen du questionnaire Gired ;
  6. les facteurs déclencheurs de crises d’asthme et les conseils pour les éviter. Ces conseils seront assortis de fiches mémos à remettre à chaque patient pour qu’il puisse s’y référer dans sa vie de tous les jours.

Nouveaux outils d’aides à la pratique

Le protocole de formalisation des accompagnements prévoit que le pharmacien prenne contact (de façon privilégiée par la messagerie sécurisée de santé) avec le médecin traitant du patient (avec l’accord de ce dernier) en tant que de besoin. La saisie des conclusions des entretiens, dans le dossier médical partagé (DMP) qui devrait être généralisé en 2018, est une nouveauté supplémentaire.

Tous les supports mis à la disposition des pharmaciens sur Espace Pro dans le cadre de leur mission d’accompagnement (guide d’accompagnement, fiches mémos…) sont conçus sur la base des référentiels émis par les autorités (Haute Autorité de santé, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, sociétés savantes…). Ils ont d’ores et déjà été mis à jour afin de permettre que les nouvelles conditions d’accompagnement dans les officines puissent être mises en place dès cette année.

* Avenant n° 11 du 20 juillet 2017 à la convention nationale pharmaceutique signé par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (Uspo), l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam) et par l'Union nationale des organismes d'assurance maladie complémentaire (Unocam) le 15 septembre 2017 et paru le 16 décembre 2017 au Journal Officiel.
* Avenant n° 12 du 21 novembre 2017 à la convention nationale pharmaceutique signé par l’Uspo et l’Uncam