Mise en place du télésoin pour les pédicures-podologues

22 juillet 2020

Afin de faciliter l’accès aux soins des patients qui font l’objet d’une prise en charge pour des soins, les pédicures-podologies ont désormais la possibilité d’effectuer certains actes à distance. Cette disposition est applicable à compter du 19 mai 2020 (arrêté du 18 mai 2020, paru au Journal officiel du 19 mai 2020).

Les soins concernés sont :

  • les actes de rééducation d’un pied, à l’exclusion de l’articulation tibio-tarsienne, en relation avec une intervention chirurgicale sur l’avant-pied, par séance d’une durée de 30 minutes,
  • les actes de rééducation des deux pieds, à l’exclusion des articulations tibio-tarsiennes, en relation avec une intervention chirurgicale sur l’avant-pied, par séance d’une durée de 30 minutes, mentionnés à l’article 3 du chapitre II du titre XII de la nomenclature générale des actes professionnels (NGAP).

Les actes de rééducation mentionnés ci-dessus sont valorisés, comme en présence du patient, soit respectivement à hauteur d’un AMP 4, pour un pied, et d’un AMP 6, pour deux pieds. Ils sont pris en charge à 100 % par l’assurance maladie obligatoire.

Il revient au pédicure-podologue d’apprécier la pertinence du recours au télésoin.

Pour les mineurs de 18 ans, la présence d’un des parents majeurs ou d’un majeur autorisé est nécessaire. Pour les patients présentant une perte d’autonomie, la présence d’un aidant est requise.

Ces actes de télésoin sont réalisés par vidéotransmission.

Pour accompagner les professionnels dans le choix d’un outil numérique, le site du ministère des Solidarités et de la santé référence les solutions disponibles en télésanté, à la rubrique « Covid-19 Informations aux professionnels de santé ». À noter que sur certains territoires, des solutions d’échange vidéo peuvent être proposées par les agences régionales de santé.

Une fiche a été élaborée pour faciliter la facturation de ce nouvel acte.