Des tarifs revalorisés pour certains actes et création de nouvelles cotations

Publié le

Les dispositions de l’avenant 5 à la convention nationale des pédicures-podologues libéraux prévoient l’entrée en vigueur des mesures suivantes à compter du 7 mars 2024.

Revalorisation du rôle de prévention des pédicures-podologues auprès des patients diabétiques

Tarif revalorisé de la lettre clé POD

Le tarif de la lettre clé POD a été revalorisé avec une différenciation pour les actes pratiqués dans les départements et régions d’outre-mer (Drom) :

  • 30 euros en métropole ;
  • 31,50 euros dans les Drom.

Création d’un acte de bilan de gradation au risque podologique

Le pédicure-podologue a la possibilité d’effectuer directement, sans prescription médicale, la gradation du risque podologique des patients diabétiques.

Les cotations sont les suivantes :

  • pour les patients diabétiques à risque podologique de grade 0 ou 1 : un acte de bilan de gradation facturable POD 0,67 une fois par an et par patient ;
  • pour les patients diabétiques à risque podologique de grade 2 ou 3 : les tarifs existants sont maintenus avec un nombre de séances inchangé allant de 5 à 8 selon les grades. La séance de bilan de gradation isolée est facturable POD 0,67 ;
  • la séance comprenant le bilan et la gradation ainsi que les soins est facturable POD 1,17 ;
  • lorsque la séance ne comprend pas de radiation mais des soins, elle est facturable POD.

À noter : la prescription n’est pas indispensable pour accéder à la prise en charge de ces soins.

Création de nouveaux actes pris en charge par l’Assurance Maladie

Verrues plantaires

Prise en charge du traitement des verrues plantaires : le pédicure-podologue a la possibilité de facturer 4 séances de soins maximum par patient pour un traitement de verrues plantaires pour un ou deux pieds, à hauteur de AMP 31,7 la séance.

Cet acte, non soumis à la prescription médicale, correspond à une séance de soins qui comporte le traitement de l’hyperkératose et protection des tissus périphériques et la destruction chimique de la ou des verrues plantaires.

À savoir : ces séances de soins peuvent intégrer le cas échéant la réalisation de pansements. Elles ne sont pas cumulables avec la facturation d’un acte POD.

Syndrome main-pied localisé

Prise en charge de la prévention de l’apparition du syndrome main-pied localisé (pouvant survenir dans le cadre de certains traitements de chimiothérapie orale ou thérapies anticancéreuses ciblées), avant ou après le début du traitement, en cas de nécessité, sur prescription de l’oncologue.

Ce nouvel acte correspond à une séance de bilan et de prévention avant une chimiothérapie et/ou avant une thérapie ciblée ou une séance de soins pendant les semaines du traitement de chimiothérapie et/ou avant une thérapie ciblée.

Cet acte est facturable au maximum 2 fois par patient, il est valorisé à hauteur de AMP 48.

Déploiement de la télésanté

Le praticien peut facturer des actes de télésoin avec la lettre clé TMP (ou POT pour les séances du forfait POD) dans les conditions prévues par l’avenant 5, notamment :

  • la première séance d’une série du forfait prévention de pédicure-podologue (POD) ne peut pas être réalisée en télésoin ;
  • la nécessité d’avoir réalisé un acte ou un bilan en présentiel dans les 12 mois précédents ;
  • l’impossibilité d’exercer une activité exclusive à distance ;
  • les actes sont obligatoirement réalisés par vidéotransmission.

Le praticien peut également solliciter une téléexpertise auprès d’un professionnel de santé : facturation d’un RQD à 10 euros.

Pour en savoir plus sur la télésanté, comprenant le télésoin et la téléexpertise, il convient de consulter la rubrique dédiée.

Enfin, l’Assurance Maladie poursuit ses travaux pour intégrer l’activité liée aux orthèses plantaires dans l’assiette de cotisations pour les pédicures-podologues conventionnés.  

En savoir plus sur les avenants à la convention nationale des pédicures-podologues et les tarifs conventionnels en vigueur à compter du 7 mars 2024.

En cours de chargement...