Infection respiratoire aiguë (IRA) Du 03 au 09 janvier 2022

Réseau sentinelles
Sentinelles
Activité modérée à forte en médecine générale

La surveillance des IRA a pour objectif le suivi des épidémies de grippe, de COVID-19 ainsi que celles dues aux autres virus respiratoires saisonniers (VRS, rhinovirus et métapneumovirus).

En France métropolitaine, la semaine dernière (2022s01), le taux d'incidence des cas d'infection respiratoire aiguë (IRA) vus en consultation (ou en téléconsultation) de médecine générale a été estimé à 243 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [219 ; 267]). Ce taux est en augmentation par rapport à la semaine 2021s52 (données consolidées : 178 [161 ; 195]).

 

Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en : Provence-Alpes-Côte d'Azur (734 [536 ; 932]), Ile-de-France (287 [214 ; 360]) et Auvergne-Rhône-Alpes (276 [193 ; 359]). *

 

COVID-19 : La semaine dernière (2022s01), le taux d'incidence des IRA dues au SARS-CoV-2 (COVID-19) vues en consultation de médecine générale est toujours en nette augmentation et a été estimé à 89 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [72 ; 106]), ce qui représente 58 914 [47 799 ; 70 029] nouveaux cas de COVID-19 ayant consulté un médecin généraliste.

 

GRIPPE : stabilisation de la circulation des virus grippaux.

 

Autres virus respiratoires :  faible circulation des VRS, métapneumovirus et rhinovirus observée en semaine 2022s01.