Une meilleure prise en compte de vos conditions d’exercice

14 décembre 2018
La convention médicale 2016 a valorisé vos tarifs de consultation et les a adaptés aux situations cliniques et aux conditions de prise en charge de vos patients. Le forfait patientèle a été créé et la rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp) étendue pour accompagner l’évolution des pratiques.

La rémunération à l'acte

Avec la convention médicale 2016, vos consultations sont valorisées selon la complexité de prise en charge ou l’enjeu de santé publique que représentent certaines pathologies.

Consultez les tarifs des consultations à l’acte.

La rémunération au forfait

Depuis janvier 2018, le nouveau forfait patientèle médecin traitant instaure un forfait unique indexé sur les caractéristiques de votre patientèle (âge, pathologie, précarité). Ce forfait unique, qui se substitue aux forfaits précédents (MPA, FMT, RMT, volet de synthèse médicale…), est plus accessible et plus simple à gérer au quotidien.

Une majoration supplémentaire est appliquée selon la part de patientèle en CMU-C.

Découvrez le forfait patientèle.

La rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp)

La Rosp a été rénovée en 2016 pour l’adapter à l’évolution des pratiques. Elle a été actualisée, étendue et renforcée autour des 3 grands volets instaurés en 2011 : suivi des pathologies chroniques, prévention et efficience. Des indicateurs spécifiques au suivi des moins de 16 ans par le médecin traitant ont été ajoutés. La Rosp a été maintenue pour les médecins spécialistes en cardiologie et en gastroentérologie et étendue aux endocrinologues.

Consultez les indicateurs et enjeux de santé publique de la nouvelle Rosp