Pour aller plus loin : prévenir les chutes et adopter une bonne hygiène de vie

Prévenir et comprendre les chutes

Pour prévenir les chutes, il est important de bouger tout au long de la journée, d’avoir des activités variées et d’adapter son logement. C’est pourquoi des fiches et guides peuvent être mis à disposition des patients pour adopter de bonnes habitudes et créer un environnement sûr.

Ces documents permettent aux patients de comprendre que chuter sans cause évidente n’est pas normal, même en vieillissant.

Le patient doit être sensibilisé au fait qu’une chute peut avoir plusieurs causes :

  • troubles sensoriels,
  • problème d’équilibre,
  • problème musculaire ou articulaire,
  • une dénutrition ou déshydratation,
  • problème cardiaque ou neurologique,
  • un logement et un environnement inadaptés,
  • la prise d’un médicament qui n’est plus approprié en raison de l’évolution de l’organisme.

Les échanges médecins-patients sur ce point sont donc indispensables pour déterminer la cause d’une chute, la traiter et ainsi éviter qu’elle se reproduise, voire entraîne une hospitalisation. Ces échanges permettent à la personne âgée de reprendre confiance en elle pour ses activités quotidiennes.

Donner les recommandations en cas de chute

Il est important que les patients âgés soient informés pour savoir alerter et s’installer confortablement en attendant les secours en cas d’impossibilité de se relever du sol après une chute.

Pratiquer une activité physique et sportive

L’activité physique est indispensable car elle ralentit les changements physiologiques liés à l’âge, améliore la santé des personnes âgées dans ses 3 dimensions physique, psychique et sociale, et contribue à la prévention des pathologies chroniques liées au grand âge.

Elle joue un rôle majeur dans la prévention et le traitement de la fragilité et des risques de chutes, favorise le maintien de l’autonomie et prévient la dépendance avec l’avancée en âge. Elle améliore la cognition des personnes âgées sans troubles cognitifs ou avec un trouble neurocognitif mineur. Elle ralentit le déclin fonctionnel des personnes âgées atteintes d’une démence. Et chez l’adulte d’âge moyen, l’activité physique joue un rôle important en prévention primaire de la maladie d’Alzheimer.

Les personnes âgées peuvent commencer une activité physique d’intensité légère, comme la marche, sans risque excessif et sans consulter un médecin.

Une évaluation médicale minimale, avec une évaluation du niveau de risque cardiovasculaire, est recommandée chez tous les patients âgés avant de commencer un programme d’activité physique d’intensité au moins modérée.

L’âge est le premier facteur d’augmentation du niveau de risque cardiovasculaire et les personnes âgées doivent être considérées a priori comme à niveau de risque cardiovasculaire élevé.

Une consultation médicale d’activité physique est préconisée avant de commencer une activité physique d’intensité élevée chez les patients âgés.

Les personnes âgées de 65 ans et plus représentent une population très hétérogène. On peut distinguer 3 tranches d’âge :

  • de 65 à 75 ans,
  • de 75 à 85 ans,
  • et plus de 85 ans ;

et 3 états de santé :

  • les sujets âgés robustes,
  • les sujets préfragiles/fragiles,
  • les sujets dépendants.

Cela permet de définir ainsi 9 profils différents.

Pour chacun de ces profils, vous pouvez adapter l’étendue de votre évaluation médicale et votre prescription d’activité physique et sportive.

L’activité physique est bénéfique pour tous. Il est possible de se voir prescrire une activité physique adaptée à son état de santé ou à sa perte d’autonomie.

Deux décrets publiés en mars 2023 viennent élargir la liste des bénéficiaires des activités physiques adaptées et préciser les conditions de leur prescription :
Décret n°2023-235 du 30 mars 2023 fixant la liste des maladies chroniques, des facteurs de risque et des situations de perte d'autonomie ouvrant droit à la prescription d'activités physiques adaptées ;
Décret n°2023-234 du 30 mars 2023 relatif aux conditions de prescription et de dispensation de l'activité physique adaptée.

Boîte à outils

Supports d’information à destination des patients pour aller plus loin : prévenir les chutes et adopter une bonne hygiène de vie
Documents Bouger en toute sérénité - Prévenir les chutes dans la vie quotidienne (PDF) - Guide Pour bien vieillir
Prévention des chutes chez la personne âgée à domicile (PDF) - Guide Centre hospitalier intercommunal Créteil
Prescription d’activité physique et sportive - Les personnes âgées - Document de référence Haute Autorité de Santé
J’apprends à bien dormir - Fiche d'information Assurance Maladie
Liens utiles Site Pour bien vieillir
Adultes et seniors : à chaque âge son activité physique (espace assuré)
Comment prévenir les chutes des personnes âgées ? (espace assuré)
  Comment prévenir les risques de chutes chez les personnes âgées - Portail national d’information pour les personnes âgées et leurs proches

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire