Connaître les médicaments

Psycholeptiques (anxiolytiques, hypnotiques, antipsychotiques) et psychoanaleptiques (antidépresseurs, médicaments anti-démence)

À titre d’exemple, ce sont les classes des anxiolytiques et des hypnotiques qui ont été retenues.

Les personnes âgées ont souvent tendance à vouloir prendre des médicaments pour améliorer la qualité de leur sommeil ou réduire leur anxiété sans essayer en premier lieu des méthodes ou traitements non pharmacologiques qui peuvent se révéler très efficaces et à moindre risque iatrogénique : hygiène du sommeil, psychothérapie, relaxation, phytothérapie…

Les outils mis à votre disposition pour vos patients ont pour but d’attirer leur attention sur les risques de dépendance physique et psychique des benzodiazépines ainsi que sur leurs effets secondaires : perte de mémoire, augmentation du risque de chute, somnolences diurnes, fausses routes, troubles du comportement…

Ils rappellent par ailleurs l’importance de la prévention et la nécessité d’opter avant tout pour une meilleure hygiène de vie (alimentation saine, activité physique régulière…) et un bon rituel du coucher. Avec l’âge, le temps de sommeil diminue et ne nécessite pas une prise en charge médicamenteuse. La qualité du sommeil importe plus que sa durée.

La classe des antalgiques et anti-inflammatoires

Le paracétamol et l’ibuprofène sont des médicaments dont l’usage est souvent banalisé par les patients. Pourtant, leur consommation présente des risques non négligeables. Ils sont rappelés dans les documents figurant dans la boîte à outils ci-dessous, à remettre à vos patients dans le cadre de leur accompagnement.

Les personnes âgées n’ont en effet pas toujours conscience des risques pouvant survenir face au cumul des médicaments ayant les mêmes principes actifs (paracétamol prescrit et paracétamol se trouvant dans un autre produit de santé conseillé par leur pharmacien par exemple).

Concernant les opioïdes, la durée du traitement doit être évoquée d’emblée, dès la prescription lors de l’initiation du traitement afin de :

  • définir les objectifs de cette prescription : amélioration fonctionnelle/réduction ou disparition de la douleur ;
  • discuter, anticiper et informer quant à la poursuite et l’arrêt du traitement selon les objectifs définis et les évaluations régulières en consultation, avec une adaptation posologique individuelle.

Médicaments conte l’ulcère et le reflux gastro-œsophagien (dont anti-histaminiques H2, IPP et autres classes)

Les échanges avec le patient permettent de discuter de l’arrêt de l'inhibiteur de la pompe à protons (IPP) en lui proposant :

  • un autre médicament contre l’acidité qui pourrait provisoirement l’aider ;
  • des changements dans son hygiène de vie (arrêt du tabac, modification de l’alimentation, lutte contre le stress…).

Lui remettre une brochure sur le sujet peut par ailleurs l’aider à mieux comprendre et à mieux accepter l’arrêt de son IPP.

Antithrombotiques

L’observance au traitement est une condition nécessaire et indispensable à l’obtention d’un effet thérapeutique. L’enjeu est particulièrement important chez les patients dès le début du traitement puisque les complications et notamment les récidives thrombo-emboliques sont observées majoritairement dans les premières semaines de traitement.

Il est donc essentiel de bien informer le patient traité des risques possibles et des mesures d’hygiène de vie bénéfiques, et de le faire entrer dans une véritable démarche d’éducation thérapeutique pour mieux l’aider à maîtriser son traitement en toute autonomie et sécurité.

Même en cas de saignement, le patient doit avoir conscience qu’il ne doit pas arrêter son traitement lui-même, mais systématiquement vous consulter pour en discuter ensemble.

Des outils en ce sens sont disponibles dans la boîte à outils, parmi lesquels la brochure « Bien vivre son traitement anticoagulants, anti-agrégants », conçue pour aider les patients à comprendre l’intérêt de leur traitement médicamenteux, ainsi que les précautions d’emploi face à ces substances et les retentissements sur leur vie quotidienne.

Anti-hypertenseurs

Le patient doit être sensibilisé à l’importance de bien respecter le rythme des consultations et des contrôles biologiques. Il est impératif qu’il surveille sa pression artérielle à domicile et note les résultats pour refaire le point ensuite avec vous.

Il doit être conscient du fait qu’il ne doit pas prendre de nouveaux médicaments sans vous en informer ou en informer le pharmacien (les interactions médicamenteuses peuvent être à l’origine de chutes et de malaises chez les patients âgés, notamment en cas d’hypotension orthostatique).

Il doit consulter au plus vite devant l’apparition de symptômes anormaux :

  • douleurs au niveau du thorax,
  • faiblesse d'un membre,
  • toux,
  • malaises au lever...

Boîte à outils

Supports d’information à destination des patients : connaissance des médicaments
Psycholeptiques et psychoanaleptiques Documents Prescription des benzodiazépines (PDF) - Fiche d'information Collège de la médecine générale
Mon médecin m’a prescrit une benzodiazépine : comment bien prendre mon traitement ? (PDF) - Fiche d’information OMéDIT Bretagne, Normandie
Lien utile Somnifères et calmants, pensez d’abord aux autres solutions - Health.belgium.be - Santé publique - Sécurité de la chaîne alimentaire - Environnement
Antalgiques et anti-inflammatoires Documents Je prends du paracétamol contre une douleur légère à modérée ou de la fièvre (PDF)  - Brochure Assurance Maladie
Je prends des médicaments antidouleurs à bon escient (PDF) - Fiche d'information Observatoire français des médicaments antalgiques
Lien utile Vidéos de campagne  « Bon usage des opioïdes » - OMéDIT Normandie
Médicaments contre l’ulcère et le reflux gastro-œsophagien Documents Inhibiteur de la pompe à protons : « Et moi, j’en suis où avec les IPP? » (PDF) - Brochure Assurance Maladie
Comment bien prendre mon inhibiteur de la pompe à protons ? (PDF) - Fiche d'information OMéDIT Centre-Val de Loire
Arrêter mon médicament inhibiteur de la pompe à protons, c’est possible ! (PDF) - Fiche d'information OMéDIT Centre-Val de Loire
Antithrombotiques Documents Bien vivre son traitement anticoagulants, antiagrégants (PDF) - Guide Fédération française de cardiologie
Vous & Votre traitement anticoagulant (PDF) - Fiche d'information Société française de médecine vasculaire
Vous & Votre traitement anticoagulant (PDF) Guide Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
Anti-hypertenseurs Document Votre médecin vous a prescrit un anti-hypertenseur : comment bien prendre mon traitement ? (PDF) - Fiche d'information OMéDIT Bretagne, Normandie
Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire