La déprescription

Quand déprescrire ?

Différentes situations peuvent être l’occasion de se poser la question de la déprescription :

  • un patient vient pour un renouvellement et se sent bien : il peut ne plus avoir besoin de son médicament ;
  • un patient vient consulter car il ne va pas bien : s’il prend des médicaments et qu’aucun diagnostic étiologique n’est posé, toujours évoquer la responsabilité des médicaments et envisager une déprescription ;
  • un patient vient de démarrer un traitement et se plaint d’effets indésirables : arrêter le médicament et analyser l’évolution et l’indication initiale ;
  • un patient polymédiqué âgé présente une pathologie aiguë, éventuellement fébrile. Cette situation peut nécessiter une déprescription médicamenteuse en urgence.

Des algorithmes canadiens de déprescription sont disponibles sur le site internet deprescribing.org, qui met de l’information à disposition des professionnels de santé intéressés par le processus de déprescription des médicaments.

Les algorithmes proposés concernent différentes classes médicamenteuses (antihyperglycémiants, antipsychotiques, benzodiazépines, inhibiteurs de la pompe à protons et inhibiteurs de cholinestérase)

Qui déprescrire ?

Les patients cibles pour la déprescription peuvent notamment être ceux :

  • atteints d’une maladie à un stade avancé ou terminal victime de démence, en situation d’extrême fragilité et/ou de dépendance totale ;
  • présentant un nouveau symptôme ou un syndrome clinique évocateur d’un effet indésirable (chute, confusion, fatigue, etc.) ;
  • traités avec des médicaments comportant de nombreux effets indésirables ou des combinaisons de traitements à risque d’interactions ;
  • sous médicaments en prophylaxie pour des scénarios sans augmentation du risque de maladie à l’arrêt (par exemple bisphosphonates/ statines) (1).

Boîte à outils

La déprescription
Liens utiles MedStopper Plan - Outil en ligne (en langue anglaise)
Algorithmes de déprescription - Réseau canadien pour l’usage approprié des médicaments et la déprescription 
Dépliants d’information sur la déprescription - describing.org
Déprescrire les sédatifs-hypnotiques - Réseau canadien pour l’usage approprié des médicaments et la déprescription 
Déprescrire les inhibiteurs de la pompe à protons - Réseau canadien pour l’usage approprié des médicaments et la déprescription 

 

(1) Reducing Inappropriate Polypharmacy - The Process of Deprescribing, Scott IA et al. JAMA InternMed 2015;175(5:827-834).

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
Le champ avec astérisque (*) est obligatoire.