Prévention du risque de iatrogénie médicamenteuse chez les 65 ans et plus : boîte à outils

Accédez aux outils nécessaires à l’identification et l’évaluation du risque iatrogénique chez la personne âgée tout au long de sa prise en charge. Ils sont organisés en fonction des leviers d’action à mettre en place à chaque étape du suivi du patient : prescription, traitements, accompagnement.
La iatrogénie médicamenteuse désigne l’ensemble des effets indésirables néfastes provoqués par la prise d’un ou de plusieurs médicaments. Lorsque la iatrogénie est liée à la prise de médicaments inadaptés à la situation du patient ou contre-indiqués, elle est évitable.
La iatrogénie médicamenteuse chez les personnes âgées, pour lesquelles le risque est plus élevé, a des conséquences qui peuvent être graves. Or celles-ci sont parfois évitables. Il est donc nécessaire de s'attacher à optimiser les prescriptions.
Les principaux médicaments sources d’effets indésirables chez le sujet âgé sont les psychotropes, les analgésiques et anti-inflammatoires, les inhibiteurs de la pompe à protons, ceux à visée cardiovasculaire et les anti-infectieux. Focus sur ces classes médicamenteuses à réduire ou à déprescrire.
En tant que médecin, vous avez un rôle majeur dans l’accompagnement et l’information des patients. Retrouvez un ensemble de supports pour les sensibiliser aux enjeux du bon usage de leur traitement et les renseigner sur le rôle des autres professionnels de santé et des aidants qui les entourent.