« Mission : retrouve ton cap », un dispositif pour prévenir le surpoids et l’obésité infantile

Le dispositif « Mission : retrouve ton cap » destiné à prévenir le surpoids et l’obésité infantile à travers une prise en charge pluridisciplinaire, se généralise sur l’ensemble du territoire.
Infographie sur le dispositif Misssion : retrouve ton cap (description ci-après)

Infographie du type l’essentiel « Mission : retrouve ton cap »

Un dispositif pour prévenir le surpoids et l’obésité

Comprendre

  • 17 % des enfants de 6 à 17 ans sont en surpoids (dont 4 % en situation d’obésité).
  • Surpoids et obésité sont des facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires, le cancer et le diabète.

Prescrire

  • Prise en charge précoce et pluridisciplinaire
  • Prescription possible par un médecin généraliste, un pédiatre, un médecin exerçant dans un service de PMI ou un médecin scolaire.
  • Enfants de 3 à 12 ans révolus à risque d’obésité, en surpoids ou en obésité non complexe.

Prendre en charge

  • Prise en charge :
    • au sein de centres de santé ou maisons de santé référencés ;
    • par des professionnels de santé et psychologues ;
    • coordination et suivi par le médecin de l’enfant.

Accompagner

  • Sur 2 ans :
    • 3 bilans : diététique, psychologique et d’activité physique ;
    • 6 séances de suivi nutritionnel et/ou psychologique.
  • Prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie avec dispense d’avance de frais par la famille et sans dépassement d’honoraire.

 

(1) Corpulence des enfants et des adultes en France métropolitaine en 2015. Résultats de l’étude Esteban et évolution depuis 2006. BEH n°13 de juin 2017.

Après 3 années d’expérimentation en Seine-Saint-Denis, à La Réunion et dans l'ancienne région Nord-Pas-de-Calais, le dispositif Mission : retrouve ton cap se généralise progressivement dans toute la France.

Ce dispositif permet aux enfants de 3 à 12 ans à risque d’obésité, en surpoids ou en obésité non complexe, de bénéficier sur prescription médicale d’une prise en charge précoce, pluridisciplinaire – diététique, psychologique, activité physique – remboursée à 100 % par l’Assurance Maladie sans avance de frais par la famille ni dépassement d’honoraire.

La prise en charge est prescrite par le médecin de l’enfant puis mise en œuvre au sein de centres de santé ou de maisons de santé pluriprofessionnelles référencés par des professionnels de santé et psychologues (espace exercice coordonné).

Où consulter la liste des structures proposant cette prise en charge ?

Si une ou plusieurs structures de santé référencées existent dans votre département, vous en trouverez la liste à la fin de cet article, dans le paragraphe intitulé « Près de chez vous ». La liste est régulièrement actualisée en fonction de l’entrée dans le dispositif des nouvelles structures. S’il n’y a pas de liste disponible, c’est que pour le moment, aucune structure sur le département n’est entrée dans le dispositif.
À noter : il est aussi possible de consulter la liste nationale des structures référencées - actualisée chaque mois (PDF).

Qui peut en bénéficier ?

Mission : retrouve ton cap s’adresse aux enfants de 3 à 12 ans révolus :

  • en surpoids ou en obésité non complexe (IMC ≥ au seuil IOTF 25 ou au 97e percentile des courbes de corpulence française) ;
  • et/ou présentant des signes d’alerte sur leur courbe de corpulence associés à un risque de développer un surpoids ou une obésité (1) :
    • un rebond d’adiposité précoce (avant 5 ans et particulièrement si avant 3 - 4 ans) ;
    • un changement rapide de couloir vers le haut sur la courbe de corpulence.

Une ascension continue de la courbe de corpulence (IMC) depuis la naissance requiert un avis spécialisé.

Quelle est la composition du panier de soins ?

De 3 à 12 ans, un enfant peut bénéficier sur une période de 2 ans, selon ses besoins et sur prescription médicale, des prestations suivantes :

  • 3 bilans : diététique, activité physique et psychologique. Le bilan diététique est systématique. Chaque bilan ne peut être réalisé qu’une fois pour chaque enfant ;
  • 1 séquence de 6 séances de suivi nutritionnel et/ou psychologique, renouvelables 2 fois si besoin.

 

La composition du panier de soins « Mission retrouve ton cap »

Ce dispositif est destiné aux enfants de 3 à 12 ans à risque d’obésité, en surpoids ou en obésité commune non compliquée.

Un enfant peut bénéficier sur une période de 2 ans, selon ses besoins et sur prescription médicale, des prestations suivantes :

  • 3 bilans : diététique, activité physique et psychologique. Le bilan diététique est systématique. Chaque bilan ne peut être réalisé qu’une fois pour chaque enfant ;
  • 1 séquence de 6 séances de suivi nutritionnel et/ou psychologique, renouvelable 2 fois si besoin.

Le rôle du médecin de l’enfant

Le médecin de l'enfant est le point d'entrée dans le dispositif. Il peut être médecin généraliste, pédiatre, médecin exerçant dans un service de protection maternelle et infantile (PMI).

Son rôle vise à :

  • repérer l'enfant grâce au calcul de l’IMC et au report sur les courbes de corpulence ;
  • assurer l'évaluation initiale ;
  • proposer et prescrire la prise en charge pluridisciplinaire selon les besoins de l’enfant et sa famille ;
  • orienter l'enfant et sa famille vers une des structures référencées Mission : retrouve ton cap pour la réalisation de la prise en charge ;
  • coordonner et assurer le suivi à l'aide des comptes rendus adressés par les professionnels réalisant les bilans et les séances de suivi ;
  • renouveler la prise en charge si besoin.

Un médecin scolaire peut également prescrire la prise en charge et orienter l’enfant vers une des structures référencées. Il en informera en parallèle le médecin de l’enfant qui prendra le relais pour la coordination de la prise en charge et pour un éventuel renouvellement.

Le rôle des professionnels de santé et psychologues

La prise en charge prescrite est mise en œuvre par des professionnels de santé et psychologues au sein de centres de santé ou de maisons de santé pluriprofessionnelles référencés.

Leur rôle vise à :

La structure quant à elle coordonne notamment la prise des différents rendez-vous pour la famille et s’assure de la bonne compréhension par la famille du dispositif.

Modalités de prescription de la prise en charge

La prescription peut s’effectuer sur l’ordonnance dédiée disponible sur amelipro ou sur une ordonnance classique en respectant les modalités de prescription.

Modèle de prescription disponible sur amelipro (specimen)

Les bilans

Les bilans ne peuvent être prescrits qu’une seule fois et le bilan diététique est prescrit systématiquement pour l’entrée dans le dispositif.

Les 3 bilans peuvent être prescrits d’emblée ou en plusieurs fois (exemple : prescription du bilan diététique seul ou accompagné du bilan psychologique et/ou du bilan d’activité physique).

Les séances de suivi

Le médecin peut prescrire 1 séquence de 6 séances de suivi et laisser la structure déterminer le type séances lors de la réalisation du ou des bilans initiaux ou prescrire le nombre et le type de séances.

La prescription de séances de suivi psychologique doit être précédée par la prescription d’un bilan psychologique.

Une nouvelle prescription est nécessaire pour le renouvellement d’une séquence de séances de suivi.

Le déroulement de la prise en charge pour l’enfant et sa famille

  1. Le médecin remet à l’enfant et sa famille une prescription et un dépliant (PDF) qui explique l’intérêt de cette prise en charge ainsi que son déroulement et donne quelques astuces pour remplir « cette mission ».
  2. Avec la prescription, la famille téléphone à la structure de santé choisie pour prendre les rendez-vous. La liste des structures référencées est accessible également pour les familles dans l'espace « assuré » ameli.fr.
  3. La famille rencontre avec son enfant les professionnels qui vont l’accompagner.
  4. La famille consulte le médecin de l’enfant pour refaire le point, une fois les rendez-vous réalisés.

Des outils d’aide pour la pratique dont un logigramme de prise en charge du surpoids et de l’obésité de l’enfant

Ce logigramme (PDF) a pour objectif de présenter :

  • les principes de repérage du surpoids et de l’obésité infantile dont l’analyse multidimensionnelle de la situation de l’enfant et des caractéristiques du niveau de complexité et de sévérité ;
  • les principes de prise en charge du surpoids et de l’obésité infantile ;
  • les différents niveaux d’orientation et de prise en charge.

Ce logigramme réalisé par le Collège de la médecine Générale, l’Association pour la Prise en charge et la prévention de l'obésité en pédiatrie et la Coordination nationale des réseaux de prévention et de prise en charge de l'obésité pédiatrique, a été élaboré pour accompagner les médecins à orienter les enfants en surpoids ou obèses vers une prise en charge adaptée à leurs besoins.

Mission : retrouve ton cap s’inscrit en complémentarité avec les autres offres de prises en charge du surpoids et de l’obésité existantes sur chaque territoire.

Télécharger le mémo de présentation du dispositif (PDF).

L’expérimentation : les principaux résultats d’évaluation

2 086 enfants ont été inclus dans l’expérimentation dans près de 50 structures. Au total, près de 1150 médecins dont 92 % de médecins généralistes ont prescrit le dispositif. La majorité des enfants inclus était des filles (60 %), et la moyenne d’âge était de 6,6 ans. 70 % des enfants inclus étaient déjà en situation d’obésité au moment de l’inclusion. 71 % des enfants résidaient dans une commune située à 5 km ou moins d’une structure de prise en charge.

Les enfants se trouvant en situation de vulnérabilité économique et sociale, ont été plus souvent inclus que les autres dans le dispositif.

L’évaluation a mis en évidence des évolutions positives (même si modestes) de la corpulence, ainsi que des changements des habitudes de vie :

  • 52 % des enfants ont vu leur situation s’améliorer et 8 % ne connaissent pas de modification ;
  • 82 % des enfants ont au moins changé une habitude de vie : 55 % des enfants mangent moins souvent entre les 4 principaux repas, 43 % mangent plus souvent des fruits et des légumes, 44 % prennent moins souvent des boissons sucrées à l’occasion des repas.

Dans 9 cas sur 10, MRTC a permis à des enfants en situation de surpoids ou d’obésité, d’accéder pour la première fois à une prise en charge de leur problème.

Pour en savoir plus, consulter le rapport d’évaluation (PDF).

(1) Selon les recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) : surpoids et obésité de l’enfant et de l’adolescent – septembre 2011.

Pour votre pratique : vidéo d'expert

Interview croisée entre Leila Jannel (médecin généraliste), Laura Ovide (diététicienne) et une famille accompagnée dans le cadre du dispositif « Mission : retrouve ton cap »

 

Vidéo « Au cœur de votre pratique » - L’interview

« Mission Retrouve Ton Cap » : prise en charge du surpoids et de l’obésité de l’enfant

Intervenants :

  • Laura Ovide, diététicienne ;
  • Anaïs et Catherine, accompagnées dans le cadre du dispositif ;
  • Dr Leïla Jannel, médecin généraliste.

Mission Retrouve Ton Cap, concrètement comment ça marche ?

Dr Leïla Jannel, médecin généraliste

La Mission Retrouve Ton Cap, c’est un programme de dépistage et d’action qui permet à des prescripteurs médecins de proposer un programme pluriprofessionnel (diététique, psychologique et sportif) à des enfants entre 3 et 12 ans qui sont soit en surpoids, soit à risque d’obésité.

Laura Ovide, diététicienne

Le dispositif « Mission Retrouve Ton Cap » démarre quand le médecin décèle chez l'enfant un surpoids ou une accélération de poids dans les courbes du carnet de l'enfant.

Il en débriefe avec la famille et prescrit un suivi pluridisciplinaire grâce au feuillet de prescription. Il donne ensuite les coordonnées de plusieurs structures à la famille, et la famille prend contact avec la structure pour prendre un rendez-vous.

Quel est votre rôle dans ce dispositif ?

Dr Leïla Jannel, médecin généraliste

En tant que médecin généraliste, mon travail, c'est d'abord de dépister le risque de surpoids ou le surpoids effectif en mesurant, pesant et calculant l’IMC à chaque consultation. C'est important de repérer le rebond d’adiposité précoce chez les enfants jeunes.

Mon travail est aussi pédagogique, je dois expliquer aux familles ce qu’est le surpoids, et ce qu’est le risque de surpoids.

Puis expliquer aussi aux enfants, ils ont le droit de participer à la consultation. Je dois ensuite orienter les familles, de préférence sur des structures qui sont proches de leur domicile, pour que ce soit simple pour tout le monde. Il faut que ce soit simple et pluriprofessionnel parce qu'on ne traite pas un surpoids ou un risque de surpoids avec une seule personne. C'est suffisamment compliqué comme ça.

Laura Ovide, diététicienne

J'interviens auprès des familles lors de la première rencontre, le bilan diététique, où on fait le point sur l'orientation qui a été faite par le médecin, pour savoir comment se sent l’enfant et pour éviter toute stigmatisation.

Ensuite, on discute des habitudes de vie, des habitudes alimentaires, pour trouver ensemble les axes de travail qu’il y aurait à développer sur les séances de suivi.

Ensuite je les revois lors du bilan d'activité physique où on observe les dépenses énergétiques de l'enfant. On aborde comment il bouge de manière globale et on discute des activités sportives qu’il peut y avoir.

J'en profite pour aborder souvent les questions de sommeil. Et puis je reviens sur l'orientation vers la psychologue si jamais le médecin l’a prescrit.

On est en relation avec le médecin prescripteur tout au long du suivi de l'enfant. On reprend contact ensemble parfois pour adapter la prescription si c'est nécessaire.

Mission Retrouve Ton Cap, le point de vue d’une famille

Catherine, mère d’Anais, accompagnée dans le cadre du dispositif

Le pédiatre un jour nous a parlé d'une expérimentation qui s’appelait « Retrouve ton Cap » et on a dit « banco ».

Tout simplement parce que ça a permis de sensibiliser Anaïs à ce qu'il y avait dans son assiette, premièrement, à comment on pouvait mettre tout dans une assiette sans qu'il y en ait trop, à faire du sport, et à se retrouver en famille puisque on arrive à faire du sport et à aller marcher en famille le samedi matin.

Anais, accompagnée dans le cadre du dispositif

Je dirais que ce n’est pas vraiment si dur, ce n’est pas si « relou » que ça, c’est sympa même, il y a de bons conseils, ça aide assez, c’est cool.

Catherine, mère d’Anais, accompagnée dans le cadre du dispositif

Les choses qu'on ne prend pas le temps de faire parfois, on peut les faire et on les fait en famille. On arrive à trouver des objectifs communs et le premier objectif, c'est de se sentir bien dans sa peau et d'être en pleine santé.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Pourquoi cet article ne vous a pas été utile ?
* champ obligatoire