Le service sophia, un soutien efficace pour vos patients atteints de maladies chroniques

06 janvier 2020
Mis en place il y a 10 ans par l'Assurance Maladie, le service d'accompagnement sophia à destination des patients asthmatiques et diabétiques montre son efficacité tant pour les professionnels de santé que pour les patients adhérents au service.

Le service sophia, un soutien de votre pratique

Le service sophia a pour objectifs de mieux faire connaître aux patients diabétiques et asthmatiques, leur pathologie et leutre traitements, mais aussi de faire évoluer leurs habitudes de vie pour éviter les risques de complications. Et ce, grâce à un accompagnement qui soutient et renforce votre discours de médecin traitant, à distance de vos consultations médicales.

Partenaire de votre pratique dans la prise en charge de vos patients diabétiques ou asthmatiques entre les consultations, le service sophia vous apporte une aide au long cours :

  • en renforçant l'éducation à la santé de vos patients entre deux consultations (soit pour vous un gain de temps lors des consultations suivantes),
  • en rappelant à vos patients adhérents l'importance de réaliser leurs examens de suivi,
  • en intervenant à votre demande auprès de vos patients par un accompagnement téléphonique renforcé sur un thème que vous aurez choisi : activité physique, arrêt du tabac, examens de suivi, observance, acceptation d'un traitement, alimentation...

Idée reçue n°3:

 

service sophia - idée reçue n°3

Des études montrant l'impact du service sophia

Depuis son lancement en 2008, l'Assurance Maladie a régulièrement confié à des prestataires indépendants l'évaluation du service sophia : évaluations médicales et économiques, enquêtes de satisfaction et retours d'expérience auprès des médecins généralistes et des adhérents. Les enseignements tirés de ces études ont permis d'amléirer et de faire évoluer le service.

Pour la premières fois, la longévité du service sophia permet d'avoir un recul suffisant pour mesurer des résultats en termes de santé publique (morbi-mortalité). Ainsi, une nouvelle étude réalisée en 2018 évaluer l'impact à 8 ans du service sophia auprès des premiers adhérents de l'année 2008 : évolution des hospitalisations, du recours aux soins ambulatoires et des dépenses de soins.

Idée reçue n°5 :

service sophia - idée reçue n°5

 

Le service sophia diabète contribue à une amélioration de la santé des adhérents

Suivi de la maladie : des résultats positifs sur la plupart des examens recommandés et sur l'ensemble des années avec des niveaux de réalisation atteints plus élevés chez les adhérents comparativement au groupe témoin comparable.

Hospitalisations : à partir de la 7ème année après l'adhésion, le service sophia a permis de modérer les hospitalisations et les complications liées au diabète.

Décès : on observe un taux de décès inférieur pour les adhérents sophia versus les autres populations.

Dépenses : l'accompagnement proposé par le service sophia permet de réduire l'augmentation des dépenses des adhérents par rapport à la population témoin à compter de la 7ème année.

Concernant la population asthmatique, après la première évaluation réalisée sur la 1ère année du service sophia asthme, une 2ème étude réalisée en 2018 vise à mesurer l'impact du service sophia asthme après deux années d'accompagnement.

Le service sophia asthme contribue à un meilleur suivi de l'asthme chez les adhérents

Une meilleure observance médicamenteuse avec +6 jours couverts par une délivrance de médicaments, atteifnant 127 jours de couverture (la recommandation préconise 292 jours de couverture médicamenteuse par an).

Une amélioration du contrôle de l'asthme avec près de 2 adhérents sur 100 qui, après 2 ans d'accompagnement par le service sophia, se sont vus délivrer davantage de traitements de fond que de traitements de crise.

Une augmentation des adhérents réalisant une exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) : 23,8 %, soit 3,6 points de plus que la population témoin.

Retrouvez l'ensemle des résultats de ces études ici.

Le service sophia : ce qu'en disent les médecins

Le Dr. Pierre Gadenne, témoigne de l'intérêt du service sophia pour lui et pour ses patients adhérents :

Question : En tant que médecin généraliste, quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez dans la prise en charge des patients chroniques ?

Docteur Pierre Gadenne : C'est certainement d'apporter au cours de la consultation, tout ce que je voudrais apporter. Donc les patients chroniques sont par définition des gens qu'on voit souvent, mais c'est souvent aussi des patients qui sont polypathologiques complexes. Et ces polypathologies font qu'au cours d'une consultation qui est souvent cadrée pour un quart d'heure, on ne peut pas à cause du nombre de patients consacrer beaucoup plus de temps, il y a souvent des domaines qui passent un petit peu à l'as au cours de la consultation. Alors pas tellement les domaines thérapeutiques, puisque ça on arrive à peu près à cibler correctement, mais c'est souvent les domaines d'accompagnement. Un patient diabétique à qui vous devez expliquer un régime, si vous voulez aussi qu'il ait une activité sportive correcte, tout ça c'est des domaines pour lesquels on a besoin véritablement d'avoir de l'aide.

Question : le service sophia est-il complémentaire à votre rôle de médecin traitant ?

Docteur Pierre Gadenne : Ce service permet de relayer un certain nombre de messages que je peux délivrer à mes patients au cours de la consultation ; c'est aussi un service qui permet d'aborder des choses qui n'ont pas été abordées au cours de la consultation, en particulier concernant certains examens complémentaires que j'aurais pu omettre de prescrire. J'apprécie particulièrement le rôle des infirmiers-conseillers qui sont au téléphone et qui permettent justement de relayer tous ces messages, s'assurer de la compréhension, essayer aussi de voir si la diététique en particulier pour les diabétiques est bien comprise, si les règles d'observance pour les asthmatiques sont aussi bien observées ; c'est vraiment un service très complémentaire dans la mesure où on se rend compte que sur nos patients chroniques qui nous prennent énormément de temps en consultation on n'a pas forcément le temps d'aborder tous ces sujets. Régulièrement avec mes patients d'ailleurs, je regarde s'il n'y a pas des thèmes d'accompagnement à pouvoir leur proposer de façon à renforcer certaines règles en particulier sur la diététique et le sport.

Question : pour quel profil de patients le service sophia vous paraît-il particulièrement pertinent ? Qu'en retirent ces patients ?

Docteur Pierre Gadenne : Le service sophia est particulièrement pertinent pour les patients indisciplinés, ceux pour lesquels l'observance est quelque chose de difficile ; parce qu'on sait que ce service sophia grâce aux infirmiers-conseillers en santé va être là en rappel des messages qu'on donne en consultation. Et régulièrement les patients peuvent venir nous voir après ça en consultation avec une enveloppe dans laquelle il y a une synthèse de ce que le service sophia a réalisé pour eux et c'est l'occasion pour nous d'en reparler justement, et se dire bah justement là vous n'avez pas été très vigilant sur telle ou telle chose, on va essayer d'améliorer, vous n'avez pas fait votre fond d'œil, par exemple, etc. Un patient qui suit les recommandations du service sophia améliore sa santé, réduit les complications liées à sa maladie ainsi que le nombre d'hospitalisations.

Une enquête menée par A+A pour le compte de l'Assurance Maladie en 2018 auprès de 300 médecins généralistes fait ressortir que :

  • 8 médecins sur 10 estiments que l'Assurance Maladie est dans son rôle en proposant le service sophia.
  • 77% des médecins interrogés jugent le service sophia utile aux patients et complémentaire de leur activité
  • 72% des médecins interrogés considèrent que le service sophia contribue à rendre leurs patients davantage acteurs de leur santé
  • 67% des médecins ont constaté une évolution des habitudes de vie de leurs patients (alimentation, activité physique...)
  • 68% notent que les traitements sont mieux suivis.

Idée reçue n°1 :

service sophia - idée reçue n°1

Des résultats concrets pour les patients adhérents au service sophia

Au quotidien, vos patients sont plus observants et comprennent mieux leur pathologie lorsqu'ils sont inscrits au service sophia.

 

service sophia - infographie 2019