Dépistage de la rétinopathie diabétique en coopération et par télémédecine

30 janvier 2019

Documents à destination du médecin

L'Assurance Maladie prend en charge une nouvelle modalité de dépistage de la rétinopathie diabétique qui repose sur la coopération entre un orthoptiste formé à la réalisation de rétinographies et un médecin lecteur (ophtalmologiste), qui effectue leur lecture différée hors présence du patient.

Cette prise en charge fait suite à l'évaluation par la HAS, en juillet 2007, de l'acte d'interprétation des photographies du fond d'œil après rétinographie avec ou sans mydriase, suivie, en décembre 2010, de la publication de recommandations relatives au dépistage de la rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d'œil.

L'objectif est d'améliorer le taux de dépistage de la rétinopathie diabétique : en effet, en 2014, près de 40 % des patients diabétiques ne sont pas dépistés régulièrement au regard des recommandations.

En offrant une alternative aux autres techniques, le dépistage « en coopération » répond à cet objectif de santé publique tout en permettant de :

  • dégager du temps médical ophtalmologique en optimisant l'utilisation des compétences ;
  • faciliter l'accès et l'observance par le patient des prescriptions de dépistage du fait d'une réduction du délai de rendez-vous et de la maîtrise du reste à charge ;
  • faciliter, pour le médecin traitant, le contrôle du suivi ophtalmologique de ses patients diabétiques par prescription directe du dépistage chez l'orthoptiste, notamment pour ses patients diabétiques en écart aux soins.

La HAS a validé ce mode de dépistage dans l'indication : patients diabétiques âgés de moins de 70 ans, et sans rétinopathie diabétique connue.

Pour le médecin prescripteur

Le mémo Dépistage de la rétinopathie diabétique - Rétinographie avec lecture différée (PDF, 431.81 Ko) relatif à la prescription de ce mode de dépistage reprend les principaux éléments : indication remboursable, avantages en termes d'accessibilité au dépistage, ainsi que le circuit de dépistage et le rôle des différents acteurs.

Pour le médecin lecteur (ophtalmologiste)

La lecture différée est le premier acte de télémédecine pris en charge en ville, dans le respect :

  • de l'indication et des conditions de réalisation de l'acte CCAM BGQP140 ;
  • des dispositions réglementaires (télédéclarations préalables, transmission des données par messagerie sécurisée, facturation...) encadrant cette nouvelle pratique (décret n° 2004-1523 du 16 décembre 2014, publié au Journal officiel du 18 décembre 2014).

L'ensemble de ces dispositions, leurs modalités de mise en œuvre, ainsi que le circuit de dépistage et le rôle des différents acteurs sont présentées dans la fiche technique pour l'ophtalmologiste lecteur (PDF, 1.73 Mo).

Pour accéder aux télédéclarations, consultez l'article Dépistage de la rétinopathie diabétique.

 

Documents pédagogiques pour le patient diabétique

Est également téléchargeable un dépliant d'information réalisé par l'Assurance Maladie à l'intention des patients diabétiques :

J'ai un diabète... Que faire pour prévenir les complications au niveau de mes yeux ? (PDF, 626.42 Ko) (dépliant d'information sur le dépistage des complications de l'œil liées au diabète et la consultation chez l'ophtalmologiste à effectuer 1 fois par an).