Vaccination contre la Covid-19 : le point sur la stratégie et les vaccins

10 février 2021

[Article mis à jour le 27 mai 2021]

La campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté le 27 décembre 2020. Elle se poursuit suivant les différentes phases prévues dans l’avis de la Haute Autorité de santé (HAS) tout au long de l’année 2021.

Les professionnels de santé sont au cœur de cette campagne : ils sont en première ligne pour répondre aux questions que se posent leurs patients, vérifier leur éligibilité à la vaccination et leur délivrer une information complète et loyale sur la vaccination, ses bénéfices attendus et ses risques d’effets secondaires.

Trois principes : gratuité, liberté et sécurité

La vaccination est gratuite pour tous car aucun patient ne doit renoncer à se faire vacciner pour des raisons financières.

Elle n'est pas obligatoire et repose sur une décision partagée entre le patient et le professionnel de santé vaccinateur. Ainsi, le consentement doit être recueilli au préalable et tracé dans le dossier médical du patient.

La vaccination se fait dans le strict respect de toutes les règles qui encadrent l’utilisation des produits de santé en France. Dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en place un dispositif spécifique de surveillance renforcée des effets indésirables des vaccins anti-Covid-19 sur le territoire français. Sur signalement-sante.gouv.fr, les professionnels de santé et les usagers pourront signaler tout effet indésirable à la suite d’une vaccination.

La campagne de vaccination a été lancée par décret (fondement de l’article L 3131-15 du code de la santé publique) afin d'offrir aux personnes vaccinées comme aux professionnels de santé la même sécurité que celle qui est prévue pour les vaccinations obligatoires.

Voir les phases de la stratégie vaccinale recommandée par la HAS dans son avis du 30 novembre.

Pourquoi vacciner les patients contre la Covid-19 ?

Le premier objectif de la vaccination est de diminuer le nombre des formes graves de Covid-19. Les résultats des études cliniques des candidats vaccins montrent que la vaccination permet de réduire significativement la survenue des formes graves et par conséquent la mortalité due au virus.

Couplé avec les mesures barrières, le vaccin contre la Covid-19 contribuera à maîtriser l’impact de l’épidémie de la Covid-19 sur le long terme.

Qui peut être vacciné et quand ?

Pour connaître les publics éligibles à la vaccination, il convient de consulter la liste détaillée sur le site du ministère des Solidarités et de la santé.

Pour identifier les lieux de vaccination selon la situation des personnes, lire la page dédiée (rubrique « Où dois-je me rendre pour me faire vacciner ? ») du ministère des Solidarités et de la santé.

infog-vaccination-covid19-particuliers.jpg
infog-vaccination-covid19-professionnel-sante.jpg

La vaccination en ville

Depuis le 25 mai, les médecins libéraux peuvent commander des doses du vaccin Moderna, qui peut être administré à tous les patients âgés de 18 ans et plus. L’arrivée de ce vaccin complète l’offre des vaccins qui étaient déjà disponibles en ville : AstraZeneca et Janssen, réservés tous les deux aux patients de 55 ans et plus.

Depuis le 15 mars, la vaccination peut être réalisée dans une pharmacie d’officine.

Depuis le 27 mars, la vaccination peut être réalisée par un infirmier au domicile du patient ou en cabinet médical.

À noter : pour suivre l’évolution de la stratégie vaccinale, il convient de consulter le calendrier publié par le ministère des Solidarités et de la santé.

Et si un patient a déjà eu la Covid-19 ?

À ce stade des connaissances, la réponse immunitaire à la vaccination des personnes ayant déjà été infectées est de type anamnestique, ce qui conduit à ne proposer qu’une seule dose aux personnes immunocompétentes ayant fait une infection par le SARS-CoV-2, quelle qu’en soit l’antériorité, car elles ont déjà élaboré à l’occasion de l’infection une mémoire immunitaire. La dose unique de vaccin jouera ainsi un rôle de rappel.

Un téléservice « Vaccin Covid » pour faciliter le suivi de la vaccination

Afin d’assurer la traçabilité des étapes de la vaccination, de la consultation pré-vaccinale aux injections du vaccin, l’Assurance Maladie a ouvert le 4 janvier un téléservice dénommé « Vaccin Covid » (espace médecin).

Ce téléservice a des fonctionnalités facilitant le suivi de la vaccination :

  • la déclaration des effets indésirables éventuellement observés après l’injection du vaccin, avec le lien vers le portail des signalements des effets indésirables de l’ANSM ;
  • la possibilité d’éditer 2 documents (synthèse de vaccination et attestation de vaccination certifiée) après chaque étape (consultation prévaccinale, première et deuxième injections) que le professionnel doit enregistrer dans le dossier du patient et lui remettre après chaque injection.

En savoir plus sur le téléservice Vaccin Covid, les moyens de connexion et les outils d'aide mis à disposition (espace médecin).

Découvrir Vaccin Covid en vidéo

Vaccin-Covid, c’est quoi ?

Vaccin-Covid est un téléservie de l’Assurance Maladie qui a été mis en place à la demande du ministère en charge de la Santé, pour assurer l’organisation, la traçabilité et le suivi de la campagne de vaccination contre la Covid.

À qui s’adresse-t-il ?

Alors ce service, il est destiné à être utilisé par les professionnels de santé, qui y ont accès par leur carte CPS, en passant par Amelipro ou par leur carte e-CPS. Ce sont d’abord les médecins, bien entendu, qui sont les premiers à être amenés à intervenir et à vacciner. Mais progressivement, le service va être accessible à d’autres professionnels de santé, les pharmaciens et les infirmiers en particulier.

À quoi sert-il ?

C’est fondamental, pour assurer notamment la traçabilité. Il est important de suivre la vaccination, à un niveau individuel, mais également à un niveau collectif. Le fait d’avoir un système unique, sécurisé, va permettre de suivre d’abord la vaccination, son déroulement, mais également de permettre de conserver les informations pendant de très nombreuses années, pour suivre d’éventuels effets secondaires qui surviendraient à distance. D’autant plus que ce sont des dizaines de millions de nos concitoyens qui vont être vaccinés.

Comment fonctionne-t-il ?

Concrètement quand quelqu’un se présente pour être vacciné, vous utilisez votre carte CPS ou e-CPS. Vous avez accès au système d’information. Vous rentrez le numéro de sécurité sociale de la personne qui va être vaccinée. Apparaissent toutes ses données nominatives et administratives et il vous reste à remplir les données relatives à la vaccination elle-même : le vaccin, le numéro de lot, le lieu où vous allez vacciner, bras droit ou bras gauche. C’est un service extrêmement facile d’utilisation, c’est l’intérêt d’avoir un téléservice de l’Assurance Maladie, puisque nous avons toutes les données de toute la population française qui sont téléchargées directement dans le système quand vous l’ouvrez.

Zoom sur les vaccins

Les étapes d’élaboration d’un vaccin (vidéo) 

 

La fabrication d’un nouveau vaccin est complexe et prend généralement plusieurs années. Dans le cas du vaccin contre la Covid-19, le travail des laboratoires de recherche a été facilité car ils avaient déjà travaillé sur la mise au point de vaccins contre d’autres coronavirus, le SRAS-CoV et le MERS-CoV. L’introduction de nouvelles techniques de fabrication a également contribué à accélérer la recherche.

Plus d’informations sur le vaccin contre la Covid-19, les tests, sa surveillance, son approvisionnement etc. sur le site du ministère des Solidarité et de la santé.

Continuer à appliquer les gestes barrières et à respecter l’isolement

En l’état actuel des connaissances, les vaccins aujourd’hui disponibles ou en cours de développement réduisent la sévérité des symptômes, mais pas la contagiosité. Les gestes barrières sont toujours à appliquer scrupuleusement. Le port du masque reste recommandé, y compris pour les personnes vaccinées.