Santé psy étudiant : une aide psychologique prise en charge à 100 % pour les étudiants en difficulté

30 mars 2021

Selon une étude d’Odoxa (1), plus du tiers des moins de 30 ans a consulté pour des difficultés psychologiques depuis le début de la crise sanitaire ou envisage de le faire. Stress, insomnie, idées noires, addiction, pensées suicidaires... pour aider les étudiants pendant la crise sanitaire, le gouvernement a mis en place un dispositif d’accompagnement psychologique : « Santé psy étudiant ».

Avec ce dispositif, l’étudiant en difficulté peut bénéficier de 3 séances de 45 minutes avec un psychologue, sans avancer de frais. Chaque séance est entièrement prise en charge par l’université. Si besoin, ces séances peuvent avoir lieu en téléconsultation.

Pour en bénéficier, l’étudiant doit d’abord consulter son médecin traitant, un médecin généraliste ou le médecin du service de santé universitaire (SSU). Si le besoin est confirmé, le médecin le guide vers un psychologue partenaire du dispositif avec une ordonnance d’orientation. La liste des psychologues agréés est disponible sur le site santepsy.etudiant.gouv.fr.
Le médecin peut également, lors d’une consultation sur un autre sujet, proposer à son jeune patient en difficulté ce nouveau dispositif.

À la fin des 3 séances, le psychologue peut contacter le médecin prescripteur pour évoquer la suite de la prise en charge : amélioration de l’état de santé, inscription dans un parcours de soins spécialisés, nécessité d’autres séances avec le psychologue. Dans ce dernier cas, si le médecin le juge nécessaire, jusqu’à 3 nouvelles séances peuvent être réalisées dans les mêmes conditions que lors de la première orientation.

(1) Étude réalisée auprès d’un échantillon de 1 356 Français dont 539 Français de 15 à 30 ans, interrogés par internet les 18 et 19 janvier 2021. Résultats disponibles sur http://www.odoxa.fr/sondage/covid-19-jeunes-ne-bout-tunnel