Plus de 8 millions de DMP désormais ouverts

20 décembre 2019

Il y un an, l’Assurance Maladie lançait officiellement le Dossier Médical Partagé (DMP). Un an plus tard, le nombre de DMP ouverts a dépassé les 8 millions (1). Plus de 12 % de la population en disposent désormais.

Ce carnet de santé numérique entre peu à peu dans les mœurs. De nombreux professionnels s’en saisissent dans leur pratique. 20 % des médecins alimentent ainsi les DMP de leurs patients de façon systématique, et 46 % d’entre eux les consultent.

Afin de favoriser les usages dans la pratique quotidienne des médecins, les éditeurs améliorent régulièrement les versions de leurs logiciels métier, en simplifiant l’accès au DMP. Dans les prochains mois, presque tous les éditeurs de logiciels métier proposeront cette version simplifiée, selon le principe « un accès = un clic ».

Les conseillers informatiques service (CIS) accompagnent les médecins : ils vérifient ainsi que la version à jour du logiciel métier est bien installée et les guident dans la prise en main de l’outil.

Les établissements (sanitaires et médico-sociaux), quant à eux, sont désormais 1 042 (contre 238 il y a 3 ans) - dont 21 CHU (contre 6 il y 3 ans) - à alimenter automatiquement les DMP avec des informations médicales indispensables pour une prise en charge coordonnée des patients. Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) comptent pour la moitié de ces établissements.

Des travaux ont également démarré avec les laboratoires de biologie pour les accompagner dans l’alimentation des DMP avec leurs comptes rendus. Un accompagnement des cabinets de radiologie sera lancé en 2020 pour qu’ils alimentent également le DMP en comptes rendus.

 

(1) Au 12 décembre 2019, 8,4 millions de DMP étaient ouverts.

 

Infographie présentant le nombre de DMP créés à fin novembre 2019, les canaux de création, l’usage que font du DMP les professionnels de santé libéraux et les établissements, et le nombre de documents versés dans les DMP. Description complète ci-après.

Le DMP : un carnet de santé numérique qui entre dans les habitudes

Fin novembre 2019, plus de 8,2 millions disposaient d’un DMP, soit 12,3 % de la population. Au lancement du service en novembre 2018, elles étaient environ 1,9 million.

  • plus de 6 millions de DMP créés en l’espace d’un an ;
  • 9,7 % des patients alimentent leur DMP ;
  • plus de 500 000 personnes ont téléchargé l’appli DMP depuis janvier 2019.

Les canaux de création du DMP

  • 38 % des DMP ont été par les accueils des CPAM ;
  • 28 % par les pharmacies ;
  • 21% par les patients ;
  • 13% par les professionnels de santé et les établissements de santé.

Les professionnels de santé s’en saisissent 

  • 1 médecin sur 5 les alimente (contre moins d’1 sur 100 en 2018) ;
  • près d’1 médecin sur 2 (46%) les consulte (contre moins d’1 sur 100 en 2018) ;
  • 86 % des pharmacies ont créé des DMP au cours des 12 derniers mois.

Etablissements

  • 1 042 établissements alimentent automatiquement les DMP de leurs patients (238 il y a 3 ans) ;
  • parmi eux :
    • 425 établissements sanitaires (182 il y a 3 ans), dont 21 CHU (6 CHU il y 3 ans)
    • 617 établissements médico-sociaux (56 il y a 3 ans), dont 606 Ehpad

Les documents intégrés dans le DMP

9,4 millions de documents intégrés aux DMP (hors données de remboursement de l’Assurance Maladie) depuis l’origine.

Depuis décembre 2018 :

  • 47,8 % ont été intégrés par les patients,
  • 36,5 % des documents par les établissements,
  • 11,5 % par les professionnels de santé libéraux,
  • 4,3 % par d’autres structures.

Source : Assurance Maladie