M’T dents : des rendez-vous de prévention offerts dès 3 ans et jusqu’a 24 ans

05 février 2021

Une mauvaise santé bucco-dentaire peut avoir des répercussions lourdes sur la santé générale et le bien-être social. Lancé en 2007, le programme national de prévention M'T dents permet justement de transmettre les bons réflexes et de favoriser l'accès aux soins, dès 3 ans et jusqu'à 24 ans. Pour améliorer le recours aux rendez-vous M'T dents des jeunes Français, le rôle des pédiatres et des médecins traitants est essentiel.

La santé bucco-dentaire constitue un enjeu de santé publique. Parce qu'elle s'entretient dès l'enfance, il est nécessaire de favoriser l'accès à ces soins, souvent perçus comme lourds ou onéreux. Conseillers privilégiés en matière de santé, les pédiatres et médecins traitants bénéficient d'un capital d'écoute et de confiance particulièrement important auprès des familles, qui leur donne un rôle central dans l'orientation des jeunes patients vers les chirurgiens-dentistes.

Santé bucco-dentaire : le rôle clé des pédiatres et des médecins traitants

Dès le plus jeune âge, le pédiatre ou médecin peut alerter sur la nécessité de surveiller les dents de lait afin de protéger les dents définitives. Il peut également sensibiliser les jeunes adultes dont les conduites à risque (tabac, alcool, alimentation) ont un impact sur leur santé bucco-dentaire, avec une incidence potentielle sur leur santé générale. Certaines bactéries présentes dans la bouche peuvent en effet être dangereuses, provoquant des maladies (AVC, infarctus du myocarde) ou les aggravant (diabète, polyarthrite rhumatoïde, infections respiratoires, obésité, etc.). De plus, la mauvaise santé bucco-dentaire affecte le bien-être social. Près d'un jeune de 18 à 24 ans sur deux (47 %) affirme avoir déjà été gêné dans ses relations par des dents cassées, tachées ou une mauvaise haleine.

Des rendez-vous et des soins consécutifs offerts, sans avance de frais

Avec le programme M'T dents, l'Assurance Maladie offre aux enfants et aux jeunes un rendez-vous tous les 3 ans chez le chirurgien-dentiste. Ce rendez-vous est l'occasion de réaliser un examen bucco-dentaire (EBD), de donner des conseils adaptés à l'âge du patient et d'effectuer, si besoin, des soins consécutifs. Le tiers payant intégral est appliqué à tous les âges concernés par le programme (3, 6, 9, 12, 15, 18, 21 et 24 ans) ainsi qu'aux soins consécutifs quand ils sont nécessaires.

L'offre de l'EBD et des soins par l'Assurance Maladie constitue un pilier du dispositif qui s'adresse à des publics fragiles renonçant fréquemment aux soins pour raisons financières.

Aujourd'hui, ces rendez-vous font partie des examens obligatoires de l'enfant à faire figurer dans son carnet de santé. Ils permettent d'installer une habitude de consultation du chirurgien-dentiste, de surveiller la santé des dents et des gencives, et de traiter les caries au plus tôt pour limiter la réalisation de soins plus lourds, douloureux et onéreux. En tant que conseiller privilégié des parents et des jeunes, le pédiatre ou le médecin traitant est le plus à même d'inciter ses patients concernés par le dispositif M'T dents à en bénéficier.

Une campagne de communication dans une période propice au non-recours aux soins

Alors que le renoncement aux soins dû à la crise sanitaire constitue un sujet de préoccupation majeur, l'Assurance Maladie lance une vaste campagne de promotion du dispositif M'T dents à partir du 5 février. Déclinée sur les écrans et les réseaux sociaux, cette campagne doit encourager les prises de rendez-vous, installer un réflexe de consultation et rappelle à tous qu'il ne faut pas négliger sa santé bucco-dentaire. Dans ce contexte, le soutien des pédiatres et médecins traitants sera décisif.