MonPsy : le dispositif de remboursement de séances avec des psychologues

À partir du 5 avril 2022, le dispositif « MonPsy » va permettre aux patients (enfants de 3 ans ou plus, adolescents et adultes) en souffrance psychique d’intensité légère à modérée de bénéficier d’une prise en charge par un psychologue remboursée par l’Assurance Maladie, dans le cadre d’un parcours de soins sur adressage d’un médecin.  

En fonction de l’état de santé du patient, et en accord avec lui, les médecins pourront lui proposer de suivre des séances d’accompagnement psychologique (8 au maximum) avec un psychologue conventionné. Ce dispositif pourra notamment bénéficier aux publics qui ne pouvaient pas auparavant bénéficier de l’accompagnement psychologique pour des raisons financières.

À qui s’adresse le dispositif ?

Le dispositif s’adresse à certaines catégories de patients :

  • enfants et adolescents (dès l’âge de 3 ans), en situation de mal-être ou souffrance psychique d’intensité légère à modérée, pouvant susciter l’inquiétude de l’entourage (famille, milieu scolaire, médecin, etc.) ;
  • patients adultes de 18 ans ou plus en souffrance psychique présentant :
    • un trouble anxieux d’intensité légère à modérée ;
    • un trouble dépressif d’intensité légère à modérée ;
    • un mésusage de tabac, d’alcool et/ou de cannabis (hors dépendance) ;
    • un trouble du comportement alimentaire sans critères de gravité.

Des critères de non-inclusion sont détaillés dans un article ameli dédié au dispositif MonPsy.

En cas de risque suicidaire

Les patients en situation d’urgence, présentant un risque suicidaire ou avec des critères de gravité (signes de décompensation psychiatrique aigus, par exemple) doivent être orientés sans délai vers un psychiatre ou des structures spécialisées.

Un numéro national de prévention du suicide, le 31 14, permet d’apporter une aide avec des psychologues et des infirmiers formés à la prévention du suicide et ce 24h/24 et 7j/7.

Première consultation chez le médecin et accompagnement vers le dispositif

Dans le cas où le patient répond aux critères d’inclusion, le médecin pourra lui proposer de bénéficier d’un accompagnement psychologique dans le cadre du dispositif MonPsy.

2 éléments doivent être transmis au psychologue :

  • un « courrier d’adressage », document que le patient devra présenter au psychologue puis transmettre à son organisme d’assurance maladie avec la feuille de soins pour être remboursé ;
  • un « courrier d’accompagnement » destiné au psychologue. Ce document a vocation à transmettre au psychologue les éléments du contexte, les éléments cliniques et les motifs de l’adressage.

Vers quels psychologues adresser les patients ?

Dans le cadre du dispositif MonPsy, seuls les psychologues ayant signé une convention avec l’Assurance Maladie peuvent participer au dispositif.

Pour être conventionnés, ces psychologues volontaires ont dû justifier lors de l’examen de leur candidature, de leur formation, d’un minimum de 3 années d’expérience et d’un parcours attesté en psychologie clinique.

Les patients pourront trouver les coordonnées des psychologues partenaires du dispositif MonPsy dans l’annuaire accessible sur le site monpsy.sante.gouv.fr. L’annuaire est régulièrement actualisé en fonction de l’entrée dans le dispositif de nouveaux psychologues. Il sera mis en ligne le 5 avril.

Une aide peut être apportée par le médecin au patient (ou à sa famille) dans le choix du psychologue.

Dans le cadre de ce dispositif, l’orientation par le médecin est obligatoire et un accès direct à l’accompagnement psychologique n’est pas possible.

Séances et prise en charge

Le remboursement des séances s’applique :

  • pour 1 entretien d’évaluation réalisé par le psychologue partenaire ;
  • et jusqu’à 7 séances de suivi psychologique.
Consultations et prise en charge
Déroulé chronologique

Le patient en souffrance physique consulte son médecin.

 

S'il ou elle répond aux critères d'inclusion :

le patient présente au psychologue le courrier d'adressage rédigé par son médecin et réalise un entretien d'évaluation avec le psychologue.

Tarif remboursé : 40 

Suivent 1 à 7 séances de suivi maximum, en fonction des besoins du patient, dont le nombre est déterminé par le psychologue.

Tarif remboursé : 30 € par séance
En cas d'amélioration significative : fin de la prise en charge. En cas de non amélioration, une concertation est organisée pour analyser et réévaluer la prise en charge du patient.  
À tout moment, en fonction des besoins, le patient peut-être orienté vers un psychiatre.

Important : le patient est remboursé :

  • par son organisme d’assurance maladie obligatoire à hauteur de 60 % du tarif/séance ;
  • par sa complémentaire/mutuelle à hauteur de 40 %.

Certains patients sont pleinement pris en charge :

  • assurés bénéficiant de la Complémentaire santé solidaire ou de l’Aide médicale d’État (AME) ;
  • patients pour lesquels la séance est en lien avec une des situations suivantes :
    • une affection de longue durée (ALD), une maternité, un accident du travail-maladie professionnelle (AT-MP) ou une invalidité.

Pour en savoir plus sur le dispositif, consulter la page ameli dédiée.

En cours de chargement...