Le volet de synthèse médicale, élément clé de la prise en charge coordonnée

20 juin 2019

Le volet de synthèse médicale (VSM) est un descendant direct de la synthèse médicale instituée par la convention médicale de 2011. Élaboré en 2013 par la Haute Autorité de santé et l’Asip Santé, il est intégré à la plupart des logiciels métier, qui comportent une fonction de génération du volet de synthèse médicale à partir des informations entrées au fur et à mesure des consultations par le médecin. Pour que la génération se fasse dans de bonnes conditions et que l’export vers le Dossier Médical Partagé ne demande pas de ressaisir les mêmes informations plusieurs fois, le médecin doit absolument utiliser les champs dédiés.

Meilleure traçabilité pour une prise en charge sécurisée

Ce résumé annuel du parcours de soins des patients constitue un outil essentiel à la coordination des professionnels de santé.

Le médecin traitant y partage les informations clés qui permettent à l’ensemble des professionnels de santé de mieux prendre en charge les patients. Le volet de synthèse est particulièrement utile dans le suivi des affections de longue durée ou des personnes âgées, qui tendent à être des consommateurs importants de soins, ce qui constitue un risque de iatrogénie. Il est également crucial en cas d’urgence : intégré au Dossier Médical Partagé (DMP), les urgentistes y trouvent facilement les traitements sur le long terme et les informations cliniques du patient (pathologies, antécédents, facteurs de risque, allergies et intolérances médicamenteuses). En cas de cession de patientèle, les volets de synthèse représentent un outil précieux de transmission des informations patients et un gain d’efficience pour le nouveau praticien.

Le code de la santé publique rappelle, dans son article L1111-15, qu’il est du devoir du médecin traitant d’établir une synthèse médicale pour chaque patient : « Le médecin traitant mentionné à l'article L. 162-5-3 du code de la sécurité sociale verse périodiquement, au moins une fois par an, une synthèse dont le contenu est défini par la Haute Autorité de santé. »

En parallèle, le forfait patientèle médecin traitant reconnaît le rôle essentiel du médecin traitant dans le suivi et dans la prise en charge des patients, et rémunère notamment l’établissement de ces volets de synthèse médicale : il s’est substitué à la valorisation spécifique prévue pour l’établissement du volet de synthèse médicale des patients, incluse auparavant dans la rémunération sur objectifs de santé publique (Rosp).