La Rosp appliquée aux missions des médecins traitants des moins de 16 ans depuis le 01/01/17

19 janvier 2017

Le 30 décembre 2016, l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam), MG France, la FMF et le Bloc ont signé le 1er avenant de la convention médicale. Ses 10 indicateurs confirment le rôle clé du médecin traitant auprès des moins de 16 ans, soit plus de 13 millions d'enfants et de jeunes.

 

 

2 indicateurs de suivi de pathologies chroniques

La prise en charge de l'asthme (70 points)

L'asthme persistant est la maladie chronique la plus fréquente chez l'enfant. 2 indicateurs ont été définis pour favoriser sa prise en charge. Le 1er porte sur la prescription de corticoïdes inhalés et/ou anti leucotriènes pour les patients de 1 à 15 ans. Le 2nd concerne la réalisation, chez les 6-15 ans, d'une exploration fonctionnelle respiratoire (EFR), au moins 1 fois par an. Pour faciliter l'accès des patients à cet examen, les médecins traitants bénéficieront d'un programme d'accompagnement spécifique conçu avec les sociétés savantes.

8 indicateurs de prévention

La vaccination (70 points)

En France, la couverture nationale du vaccin ROR est de 77 % et celle de l'anti-méningocoque C est de 70 %. Ces chiffres sont très en deçà de ce qui existe dans la plupart des autres pays européens. 2 indicateurs fixent des objectifs ambitieux pour rattraper ce retard : atteindre 87 % de vaccination chez les moins de 2 ans pour l'injection de deux doses du vaccin ROR et 90 % de couverture chez les moins de 18 mois pour le vaccin anti-méningocoque C.

La lutte contre l'antibiorésistance (70 points)

La consommation d'antibiotiques en France reste l'une des plus élevées d'Europe. Afin de limiter leur consommation et le développement des résistances qui en découle, 2 indicateurs visent à limiter la prescription de céphalosporines de 3ème ou 4ème génération chez les enfants et les jeunes.

Le dépistage des troubles sensoriels et des apprentissages (40 points)

Pour repérer le plus tôt possible les troubles sensoriels et des apprentissages, les médecins traitants sont encouragés à pratiquer plus fréquemment un dépistage clinique des troubles visuels et auditifs réalisé pour les enfants de moins d'1 an, ainsi qu'un dépistage de troubles du langage pour les enfants de 3 à 5 ans (test ERTL 4 ou autre).

Le suivi bucco-dentaire (35 points)

L'exposition des dents aux caries est maximale durant l'enfance et l'adolescence. La prévention joue donc un rôle important : l'indicateur de suivi bucco-dentaire fixe un objectif de plus de
86 % de réalisation d'un examen bucco-dentaire chez les patients de moins de 16 ans visés par le programme M'T dents.

Le repérage du risque d'obésité (20 points)

La surveillance régulière de la courbe de corpulence des jeunes patients et une attention particulière portée aux enfants de moins 6 ans permettront de prévenir les risques de surpoids et d'obésité.

Des points supplémentaires pour les médecins traitants des jeunes

Cette rémunération sur objectifs de santé publique concerne les médecins traitants - généralistes et pédiatres - de patients âgés de moins de 16 ans (patientèle moyenne de 600 patients). Ces indicateurs représentent au total 305 points supplémentaires, chaque point valant 7 euros.
Un 1er versement sera réalisé à la fin du 1er trimestre 2018. L'impact financier de la mesure est estimé à 20 millions d'euros en année pleine.

Les 10 indicateurs dans le détail.