Examens de suivi médical et vaccinations des enfants : faire le point avec ses patients

01 septembre 2021

Les examens obligatoires de suivi médical de l’enfant et de l’adolescent sont l'occasion de vérifier leur croissance et leur développement et de réaliser les vaccinations obligatoires ou recommandées. Ces examens sont aussi mis à profit, de manière adaptée à l’âge, pour la prévention des addictions, la santé sexuelle des jeunes et pour détecter d’éventuelles difficultés survenues avec la crise sanitaire.

Examens de suivi en période de crise sanitaire

Les enfants et les adolescents bénéficient de 20 examens de santé qui s’échelonnent jusqu’à 16 ans. Ils sont pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sur la base des tarifs de responsabilité (hors dépassements d’honoraires) et sans avance de frais. Pour les 3 examens donnant lieu à certificat (COE), la consultation est réalisée obligatoirement à tarif opposable.

Ces examens sont l’occasion de porter une attention particulière aux impacts de la crise sanitaire sur la santé des enfants. Pour aider les praticiens, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a établi une typologie des effets de la crise sanitaire sur leur santé à partir de laquelle 2 grilles de repérage (site externe) ont été élaborées :

  • une grille de repérage pour aider les professionnels de santé à recueillir, lors d’une consultation, les éléments d’ordre somatique, psychologique ou social qui nécessitent une prise en charge préventive ou curative ;
  • une grille de repérage « signes d’alerte » pour les professionnels en contact avec des enfants et pour les parents.

Pour aider les jeunes patients en difficulté, il existe également un dispositif de soutien psychologique d’urgence PsyEnfantAdo qui peut être mobilisé sur prescription médicale.

Depuis 2019, des codes prestations sont à utiliser pour la facturation des examens obligatoires. En savoir plus les examens de suivi médical de l'enfant et de l'adolescent et leurs cotations.

Vaccinations obligatoires, rappels et recommandations

11 vaccins sont obligatoires chez les enfants de moins de 18 mois. Ces vaccinations sont pratiquées selon les âges fixés par le calendrier des vaccinations 2021 (site externe).
Pour autant, une étude EPI-PHARE publiée en mai dernier (site externe) met en évidence une baisse de la vaccination chez les moins de 18 ans liée à la crise sanitaire. En effet, l’écart entre le nombre de délivrances de vaccins observé début 2021 par rapport à l’attendu est de - 28 700 pour les vaccins penta et hexavalents pour nourrissons, et de - 96 400 délivrances pour le vaccin ROR.

Rougeole-oreillons-rubéole (ROR)

Compte tenu de la recrudescence des cas rougeole ces dernières années, il convient de veiller particulièrement à la mise à jour du statut vaccinal de ses patients avec 2 doses de vaccin ROR pour toute personne âgée d'au moins 12 mois et née après 1980.

Papillomavirus humain (HPV)

Depuis janvier 2021, la vaccination contre les infections par les papillomavirus humains est recommandée chez les garçons de 11 à 14 ans révolus avec un schéma vaccinal à 2 doses et un rattrapage possible chez les adolescents et les jeunes hommes de 15 à 19 ans révolus selon un schéma 3 doses.

Covid-19

Depuis le 15 juin, les adolescents âgés de 12 à 17 ans peuvent se faire vacciner contre la Covid-19 en centre de vaccination, chez leur médecin traitant (généraliste ou spécialiste), en pharmacie, au cabinet d’un infirmier ou d’une sage-femme, à domicile ou au sein des services où ils sont suivis.

Important : la vaccination n’est pas recommandée pour les adolescents ayant développé un syndrome inflammatoire multi-systémique pédiatrique (Pims) à la suite d’une infection par la Covid-19.

Consulter le calendrier complémentaire des recommandations vaccinales 2021 Covid-19 (site externe).