Création de nouvelles consultations complexes et très complexes : MIA , CSE et CTE

29 mars 2019

Consultations complexes

Depuis le 10 février 2019, plusieurs mesures actées dans l'avenant 6 de la convention médicale, signé le 14 juin 2018, sont applicables. La liste des actes et prestations a été modifiée avec la création de nouvelles consultations complexes et très complexes.

Les champs de certaines consultations, qui étaient déjà inscrites à la nomenclature générale des actes professionnels (NGAP) ont aussi été élargis.

Nouvelle consultation MIA

Cette consultation dite MIA (majoration initiale anisocorie) est réalisée par un ophtalmologue ou un neurologue et est valorisée par l’application de la majoration MTX de 30 €. Elle concerne une consultation initiale d’un patient présentant des troubles de la vision (anisocorie ou diplopie brutale ou récente avec composante paralytique ou ptosis d’origine neurogène) et permet d’identifier l’atteinte neuro-ophtalmologique, d’orienter et de hiérarchiser la recherche étiologique, d’identifier les situations de grande urgence afin d’orienter le patient dans la filière de soins adaptée. Elle inclut un temps d’information du patient et un temps de coordination de la prise en charge pour la gestion de l’urgence.

Nouvelle consultation CTE

Une nouvelle consultation de repérage des signes de trouble du spectre de l’autisme (TSA) a été créée. En cas de suspicion de TSA chez un enfant de 0 à 6 ans, les médecins généralistes et les pédiatres ont la possibilité de réaliser cette consultation très complexe afin de confirmer ou non ce risque. Cette consultation très complexe CTE (consultation troubles enfant) est valorisée par le code prestation CCE de 60 € en métropole et 72 € dans les Drom. 

Nouvelle consultation CSE

La consultation CSE (consultation suivi enfant) est une consultation annuelle de suivi et de coordination de la prise en charge d’un enfant autiste par un généraliste, un pédiatre ou un psychiatre. Cette consultation complexe est valorisée par le code prestation CCX de 46 € en métropole et 55,20 € dans les Drom. Elle ne peut être facturée qu’une seule fois par an par un médecin généraliste, pédiatre ou psychiatre en activité libéral ou en consultations externes des établissements de santé.

 

Actes de téléexpertises TE1 et TE2

Les actes de téléexpertise ont été inscrits à la NGAP. Deux nouveaux codes de facturation sont créés :

  • l’acte codé « TE1 » pour les téléexpertises de niveau 1,
  • l’acte codé « TE2 » pour les téléexpertises de niveau 2.