Covid-19 : le point sur les traitements actuels

[Mis à jour le 5 mai 2022]
Actuellement en France, 4 traitements font l’objet d’un accès précoce pour la prise en charge des personnes à haut risque de forme grave de la maladie Covid-19 : Paxlovid, Evusheld, Ronapreve et Xevudy. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) surveille étroitement les données de sécurité et d’efficacité de ces médicaments, notamment en raison de l’émergence de nouveaux variants.
Ces traitements ne sont pas destinés à remplacer la vaccination contre le Covid-19, qui reste, avec les gestes barrières, le moyen le plus efficace de se protéger contre les formes graves de Covid-19.

À noter : un professionnel de santé peut signaler rapidement sur le site internet www.signalement-sante.gouv.fr tout effet indésirable suspecté d’être dû à un médicament contre le Covid-19 ou non.

Présentation du traitement antiviral Paxlovid

Le Paxlovid, du laboratoire Pfizer, est un médicament antiviral destiné aux personnes majeures positives au Covid-19 non oxygéno-requérantes et présentant un risque élevé de développer une forme grave de la maladie. Ce traitement est validé par la Haute Autorité de santé (HAS) et l’ANSM.

Son objectif est de diminuer les risques d’hospitalisation. Ce traitement doit être prescrit par un médecin qui vérifie sa compatibilité avec les autres traitements en cours du patient, en raison de risques d’interactions médicamenteuses ou de contre-indications spécifiques. L’administration doit commencer le plus tôt possible et dans les 5 jours suivant l’apparition des symptômes. Il est disponible en pharmacie de ville et dans les pharmacies d’établissements de santé.

En savoir plus sur comment le prescrire et à qui dans l’article « Paxlovid : un traitement contre le Covid-19 qui diminue les risques d’hospitalisation » et dans le mémo « Prescription du Paxlovid en ville (PDF) ».

Voir aussi le site de la Haute Autorité de santé et le site du ministère des Solidarités et de la santé avec notamment des fiches pratiques.

Présentation des traitements par anticorps monoclonaux Evusheld, Ronapreve et Xevudy

Ces traitements du Covid-19 par anticorps monoclonaux fournissent un bouclier immunitaire contre la maladie aux patients les plus susceptibles de développer des formes aiguës et graves. Ces traitements par anticorps monoclonaux sont disponibles en ambulatoire sur prescription hospitalière.

À noter : tous les anticorps monoclonaux ne disposent pas des mêmes indications, il est important de se référer aux autorisations de mise sur le marché et/ou aux accès précoces octroyés par l’ANSM et la Haute Autorité de santé (HAS).

Dans quels cas prescrire ces traitements ?

Les traitements curatifs pour les patients à risque élevé d’évolution vers une forme sévère de Covid-19 sont les suivants :

  • Paxlovid (nirmatrelvir PF-07321332 / ritonavir) : disponible en médecine de ville, son utilisation est possible chez les patients infectés par le Sars-CoV-2, y compris ceux infectés par le variant Omicron ;
  • Xevudy (sotrovimab) : disponible en ambulatoire sur prescription hospitalière, son utilisation est possible chez les patients infectés par le Sars-CoV-2, sauf chez les patients atteints par le sous-lignage BA.2 du variant Omicron majoritaire en France ;
  • Ronapreve (casirivimab/imdevimab) : disponible en ambulatoire sur prescription hospitalière, son utilisation est possible en curatif chez les patients infectés par le variant Delta (qui a quasiment disparu). Un criblage doit être réalisé avant l’administration de Ronapreve. En présence du variant Omicron, Ronapreve ne doit pas être administré.

Les traitements préventifs (en prophylaxie) pré-exposition sont les suivants :

  • Evusheld (tixagévimab/cilgavimab) : disponible en ambulatoire sur prescription hospitalière.

Ronapreve ne doit plus être utilisé dans cette situation. Pour les personnes ayant déjà bénéficié d’une prophylaxie pré-exposition par Ronapreve, le passage à Evusheld doit être fait le plus rapidement possible et ne doit pas dépendre d’un dosage d’anticorps anti-S. Afin de vérifier l'absence de contamination par le Sars-CoV-2, il convient d'effectuer un test RT-PCR ou un test antigénique 72 heures avant l'administration d'Evusheld.

Les traitements préventifs (en prophylaxie) post-exposition pour un patient cas contact sont les suivants :

  • Ronapreve (casirivimab/imdevimab) : disponible en ambulatoire sur prescription hospitalière, son utilisation est possible en post-exposition uniquement chez les patients exposés au variant Delta (qui a quasiment disparu). Par conséquent, il est nécessaire de disposer du résultat du criblage du patient 0 (la personne ayant contracté le Covid-19 et avec laquelle la personne concernée a été en contact).

En présence du variant Omicron, Ronapreve ne doit pas être administré.

La prescription de ces traitements est détaillée sur la page « Point sur l’utilisation des traitements contre le Covid-19 disponibles en accès précoce » sur le site de l’ANSM.

En cours de chargement...