Covid-19 : le point sur la vaccination en médecine de ville

12 avril 2021

[Article mis à jour le 31 mai 2021]

La campagne de vaccination par la médecine de ville a évolué le 25 mai avec l'extension de la cible vaccinale et la mise à disposition du vaccin Moderna. Ce nouveau vaccin vient compléter l’offre proposée par les professionnels de santé en ville avec les vaccins AstraZeneca et Janssen.

À ce stade de la stratégie vaccinale, les personnes éligibles à la vaccination en cabinet de ville sont :

  • les personnes âgées de 55 ans et plus avec les vaccins AstraZeneca et Janssen ;
  • les personnes âgées de 18 ans et plus avec Moderna.

Une affiche (PDF) est mise à la disposition des médecins pour expliquer aux personnes qui se font vacciner les différentes étapes de la vaccination et le système d’information Vaccin Covid.

Identifier dans amelipro ses patients éligibles à la vaccination

En amont de la vaccination, le médecin peut dresser la liste de ses patients éligibles en se connectant à amelipro avec sa carte CPS. L'Assurance Maladie met à la disposition des praticiens un tutoriel détaillant les étapes à suivre pour identifier l’ensemble des patients concernés (PDF) par cette phase de la campagne de vaccination.

Commander des doses de vaccins

Chaque semaine, les médecins doivent passer leur commande de doses des vaccins AstraZeneca, Janssen et Moderna auprès de leur officine de référence entre le lundi et le mercredi. Les commandes sont à venir chercher à l'officine de référence la semaine suivant la commande (après confirmation de la commande).

Le schéma de diffusion retenu pour le vaccin Moderna en ville est le même que pour les vaccins AstraZeneca et Janssen : en amont de chaque campagne de vaccination en ville, les pharmaciens, médecins et infirmiers pouvant vacciner (uniquement les professionnels en activité et ne pratiquant pas exclusivement au sein de l’hôpital public) ont la possibilité de commander et se faire livrer un ou plusieurs flacons dans leur officine de rattachement.

Quid des patients de moins de 55 ans qui ont déjà reçu la 1re dose de AstraZeneca ?

Conformément à l’avis rendu le 9 avril 2021 par la HAS, les personnes de moins de 55 ans ayant reçu une première dose du vaccin AstraZeneca sont invitées à recevoir une deuxième dose de vaccin Pfizer ou Moderna. Ce point fait l’objet d’un DGS-Urgent récapitulatif sur les rappels des différents vaccins.

Enregistrer chaque vaccination dans le téléservice Vaccin Covid

Il est impératif que chaque vaccination réalisée soit enregistrée par le praticien via le téléservice Vaccin Covid ouvert à tous les médecins, soit via l'espace amelipro par carte CPS, soit directement par carte e-CPS sur le site vaccination-covid.ameli.fr.

Important : il est indispensable d’indiquer le nom du vaccin (en l’occurrence AstraZeneca, Janssen ou Moderna) dans le téléservice Vaccin Covid afin d’assurer la traçabilité sanitaire et le suivi de la consommation réelle des doses distribuées. Un forfait de 5,40 € est versé a posteriori pour chaque injection saisie dans le téléservice Vaccin Covid.

Pour plus d’informations sur l’utilisation de ce téléservice, lire le tutoriel sur Vaccin Covid pour les médecins (PDF) et l’article Vaccin Covid : le téléservice de suivi de vaccination évolue.

La rémunération pour la vaccination contre la Covid-19

Depuis le lancement de la campagne de vaccination, le code unique VAC servait à rémunérer aussi bien la consultation médicale préalable à la vaccination (incluant le cas échéant la première injection vaccinale) que l’acte d’injection seul.

Depuis le 23 février 2021, et une fois le logiciel métier mis à jour avec les fiches réglementaires FR 217 et 214v3, le médecin doit facturer :

  • le code VAC d'une valeur unique de 25 euros en métropole (29,60 euros dans les Drom) en cas de consultation ou de visite médicale préalable à la vaccination (tarif comportant la première injection si elle est réalisée dans le même temps) ;
  • le code INJ d’une valeur de 9,60 euros (en métropole et dans les Drom) lorsque l’injection vaccinale est réalisée.

Ces codes doivent impérativement être utilisés pour des raisons de traçabilité de l’activité vaccinale anti-Covid-19.

Ces codes VAC et INJ sont :

  • exclus du parcours de soins ;
  • remboursés à 100 % ;
  • exonérés des franchises et des participations forfaitaires ;
  • obligatoirement en tiers payant ;
  • sans dépassement autorisés.

À noter que les majorations de déplacement, les IK et/ou la majoration F sont facturables en sus des codes VAC et INJ.

En cas de majoration ou complément associé à ces codes VAC et INJ (et uniquement dans ce cas), il est impératif d’indiquer l’EXO DIV 3 afin de garantir la prise en charge à 100 % de la vaccination pour le patient.

Pour aider les praticiens à la facturation, un tableau récapitulatif de facturation des actes de vaccination (PDF) est disponible en téléchargement.