Covid 19 - Dispositif PsyEnfantAdo : prolongation du soutien psychologique pour les 3-17 ans

19 octobre 2021

La crise sanitaire a entraîné une dégradation de l’état de la santé mentale et psychologique de la population française, avec des signaux particulièrement préoccupants chez les enfants et adolescents. C’est la raison pour laquelle le Ministère des Solidarités et de la santé et l’Assurance Maladie ont lancé début juin 2021 le dispositif de soutien psychologique d’urgence PsyEnfantAdo. Ce dispositif, qui devait prendre fin le 31 octobre 2021, est prolongé jusqu’au 31 décembre 2021.

Ce dispositif s’adresse aux enfants et aux jeunes de 3 à 17 ans inclus qui sont en souffrance psychologique d’intensité légère à modérée. Il prévoit une prise en charge psychologique adaptée aux besoins de l’enfant ou du jeune, réalisée par un psychologue clinicien conventionné avec l’Assurance Maladie, dans la limite de 10 séances. Une prescription médicale est nécessaire, l’ordonnance pouvant être établie jusqu’au 31 décembre 2021. Les séances seront prises en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais pour les familles.

Des guides sont à disposition des professionels pour plus d’informations sur ce dispositif PsyEnfantAdo :

Les bénéficiaires

Le dispositif concerne :

  • les enfants et les adolescents de 3 à 17 ans inclus ;
  • affiliés à un organisme d’assurance maladie ou bénéficiaires de l’aide médicale de l’Etat ;
  • et dont la santé psychique a été affectée par la crise sanitaire et qui présentent :
    • des modifications explicites du comportement et/ou du fonctionnement intérieur suscitant l’inquiétude de l’entourage (famille, milieu scolaire, médecin généraliste, pédiatre, service de protection maternelle et infantile (PMI)…),
    • une souffrance psychique d’intensité légère à modérée, sans signe de gravité.

Important : en cas de troubles plus sévères, de situations évoquant des troubles graves du comportement ou de l’humeur, les enfants et adolescents doivent être orientés sans délai vers un psychiatre ou un pédopsychiatre ou une structure spécialisée pour une consultation et une prise en charge adéquate (centre médico-psychologique, maison des adolescents…).

La prescription

Dans le cadre de ce dispositif, le médecin (qu’il soit généraliste, pédiatre, psychiatre, pédopsychiatre, hospitalier, médecin scolaire, médecin de protection maternelle et infantile…) adresse l’enfant ou l’adolescent à un psychologue clinicien conventionné avec l’Assurance Maladie, à l’aide d’une prescription de séances de soutien psychologique et, si besoin, d’un courrier d’accompagnement.

Ce dispositif permet la prise en charge à 100 % d’un entretien initial d’évaluation et de 1 à 9 séances d’accompagnement psychologique de soutien.

Le médecin pourra orienter les enfants et adolescents vers un psychologue du dispositif jusqu’au 31 décembre 2021 (date indiquée sur l’ordonnance). Les séances, elles, pourront être réalisées jusqu’au 31 janvier 2022.

Le consentement des détenteurs de l'autorité parentale est nécessaire pour engager un parcours de soins pour l'enfant ou l'adolescent et permettre le partage, entre les acteurs de ce parcours qui ont vocation à en connaître, des informations relatives à sa prise en charge en santé mentale.

Le choix du psychologue

L’enfant ou l’adolescent et sa famille choisissent le psychologue réalisant la prise en charge. Le médecin peut aider la famille dans ce choix.

La liste des psychologues agréés dans le dispositif sera disponible début juin sur la plateforme https://psyenfantado.sante.gouv.fr. Cette plateforme mettra à jour régulièrement la liste des psychologues participant au dispositif. Elle permet aussi aux psychologues volontaires de candidater pour y prendre part.

Pour ce faire, les psychologues cliniciens libéraux ou en activité mixte doivent :

  • disposer d’une inscription sur le registre ADELI ;
  • avoir une formation en psychologie avec un parcours attesté en psychologie clinique, psychopathologie, psychologie de la santé, psychologie du développement ou psychologie cognitive ;
  • avoir au moins 3 ans d’expérience dans ces domaines, dont une partie auprès des enfants et adolescents.

A l'issue de la prise en charge

Après accord du titulaire de l’autorité parentale, le psychologue transmet au médecin qui suit l’enfant habituellement le compte-rendu de l’entretien initial d’évaluation ainsi qu’un compte-rendu de fin de prise en charge. Les coordonnées du médecin sont fournies par la famille.

En cas de question supplémentaire sur la plateforme https://psyenfantado.sante.gouv.fr, un message peut-être envoyé à l’adresse : [email protected].