Covid-19 : comment obtenir la liste de ses patients non vaccinés et ceux éligibles au rappel ?

09 novembre 2021

[Article mis à jour le 26 novembre]
Plus de 20 000 médecins traitants ont demandé la liste de leur patientèle non vaccinée contre le Covid-19 (1). Pour aider à organiser la campagne de rappel vaccinal, cette liste évolue. Elle intègre désormais la patientèle éligible au rappel et pour chaque patient éligible, la date à partir de laquelle le rappel est à réaliser. Cette liste inclut les personnes les plus à risque face au Covid-19 (moins de 65 ans et présentant une comorbidité à risque de forme grave de Covid-19 et tous les plus de 65 ans) ainsi que les personnes vaccinées avec Janssen.

À l’aide de cette liste, les médecins pourront contacter leurs patients afin de les sensibiliser, les conseiller et répondre à leurs interrogations sur la vaccination.

En savoir plus sur la dose de rappel.

Comment obtenir la liste ?

Les médecins généralistes peuvent demander directement dans leur espace sécurisé amelipro la liste de leurs patients concernés et dont ils sont le médecin traitant.

Elle se demande dans l’espace sécurisé amelipro / rubrique « Patientèle médecin traitant » / Onglet « Vaccination Covid ». Le fichier est ensuite disponible sous 48 h dans ce même onglet.
Au besoin, un guide (PDF) explique les étapes à suivre sur amelipro pour obtenir cette liste.

Capture d'écran du téléservice sur le compte amelipro. Détail complet dans cet article.

 

Une fois l’action de sensibilisation finie, le médecin devra supprimer la liste, comme demandée par la Cnil.

La vaccination des patients avec pathologies en chiffres

La vaccination complète réduit le risque de forme grave de Covid-19, notamment les personnes les plus fragiles, dont celles présentant des comorbidités à risques. Les taux de couverture vaccinale par département et par pathologie sont disponibles sur le site datavaccin-covid. Les taux de vaccination terminée au 24 octobre sont de :

  • 86,9 % pour les personnes diabétiques ;
  • 84,4 % pour les personnes avec une obésité morbide ;
  • 87,1 % pour les personnes souffrant de trisomie 21 ;
  • 84,2 % pour les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque.

(1) Suite à l’avis favorable rendu par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil)