Contre les virus de l’hiver, les gestes barrières à adopter et à conseiller aux patients

19 décembre 2019

Avec l’hiver, les virus font leur retour.

Pour limiter leur transmission et contenir les épidémies, il y a des bons réflexes à adopter et à conseiller aux patients : ce sont les gestes appelés « barrières ».

Dès que les virus sont en circulation, il est essentiel que chacun recoure à ces gestes et que les professionnels de santé les recommandent à leurs patients.

Les gestes barrières simples et indispensables sont :

  • se laver les mains régulièrement ;
  • éternuer dans son coude ;
  • utiliser un mouchoir à usage unique ;
  • porter un masque jetable quand on est malade.
4 gestes barrières, description complète dans l'article

 

Ces gestes barrières restent encore insuffisamment appliqués : si 97 % des Français savent aujourd’hui que les maladies virales se transmettent facilement d’une personne à l’autre, les gestes barrières pour s’en protéger sont trop peu mis en pratique. À titre d’exemple, seuls 33 % des Français déclarent éternuer ou tousser dans leur coude (1).

 

Infographie des 4 gestes barrières pour se protéger des virus de l'hiver. Description complète ci-après
  1. Se laver les mains régulièrement : 41 % des Français déclarent se laver les mains systématiquement après avoir pris les transports en commun et 39 % en arrivant à leur domicile (source Etude BVA pour l’Assurance Maladie – Connaissance et comportement sur les gestes barrières – octobre 2019 - Etude omnibus sur Internet auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus réalisée entre le 15 et 27 novembre 2019). Pourtant 80 % des microbes se transmettent par les mains (source Santé Publique France).
  2. Utiliser un mouchoir à usage unique : 25 % des Français déclarent garder leur mouchoir en papier après l'avoir utilisé (source Etude BVA pour l’Assurance Maladie – Connaissance et comportement sur les gestes barrières – octobre 2019 - Etude omnibus sur Internet auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus réalisée entre le 15 et 27 novembre 2019). Pourtant, un virus peut rester vivant jusqu'à 12 heures sur un mouchoir, autant qu'un trajet Cherbourg-Nice en voiture (source Santé Publique France).
  3. Tousser ou éternuer dans son coude : 33 % des Français déclarent tousser ou éternuer dans leur coude (source Etude BVA pour l’Assurance Maladie – Connaissance et comportement sur les gestes barrières – octobre 2019 - Etude omnibus sur Internet auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus réalisée entre le 15 et 27 novembre 2019). Pourtant, un éternuement peur propulser des microbes jusqu'à 6 mètres, c'est presque autant que le record du monde de saut à la perche (source Santé Publique France).
  4. Porter un masque jetable quand on est malade : 15 % des Français déclarent porter un masque systématiquement ou souvent lorsqu'ils sont malades (source Etude BVA pour l’Assurance Maladie – Connaissance et comportement sur les gestes barrières – octobre 2019 - Etude omnibus sur Internet auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus réalisée entre le 15 et 27 novembre 2019). Pourtant, une toux peut propulser des microbes à 50 km/h, une vitesse égale à celle d'un tigre en pleine course (source Santé Publique France).

* Étude BVA pour l’Assurance Maladie – Connaissance et comportement sur les gestes barrières – Octobre 2019 - Étude omnibus sur Internet auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus réalisé entre le 15 et 27 novembre 2019.

** Santé Publique France.

Une campagne de sensibilisation aux gestes barrières

Afin d’encourager l’adoption des gestes barrières, l’Assurance Maladie, en partenariat avec le ministère des Solidarités et de la santé et Santé publique France, a lancé une campagne de sensibilisation (espace Institutionnel) le 6 décembre 2019.

Contre la grippe, la vaccination est le premier geste de protection

La campagne de vaccination se déroule jusqu’au 31 janvier 2020, il est encore temps de se faire vacciner et de vacciner les patients contre la grippe saisonnière. En effet, la vaccination est le premier geste de protection à adopter pour les personnes les plus fragiles (personnes de 65 ans et plus, femmes enceintes et personnes atteintes d’une maladie chronique).

Pour les professionnels de santé, la vaccination antigrippale est recommandée. Elle permet de les protéger mais aussi de limiter les risques de transmission de la grippe à leurs patients. Se vacciner en tant que professionnel de santé, c'est d'abord protéger les sujets les plus vulnérables. L’Assurance Maladie a invité les professionnels de santé libéraux (2) à se faire vacciner. Leur vaccin est pris en charge à 100 %.
La vaccination ne dispense pas d’appliquer les gestes barrières pour limiter les risques de transmission des virus de l’hiver.

(1) Étude BVA pour l’Assurance Maladie – Connaissance et comportement sur les gestes barrières – Octobre 2019 - Étude omnibus sur Internet auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus réalisé entre le 15 et 27 novembre 2019.

(2) Médecins généralistes, pédiatres, infirmiers, sages-femmes, pharmaciens titulaires d'officine, masseurs-kinésithérapeutes, gynécologues, chirurgiens-dentistes et pédicures-podologues.