Contraception : focus sur les marques de préservatifs prises en charge par l’Assurance Maladie

Publié le

Parmi les mesures mises en place pour faciliter l’accès aux moyens de contraception, la prise en charge de certains préservatifs féminins et masculins s’élargit à de nouvelles marques. L’occasion de refaire le point sur les moyens de contraception remboursables par l’Assurance Maladie.

Prise en charge des préservatifs

Préservatifs féminins

Pour les moins de 26 ans

Depuis le 9 janvier 2024, les préservatifs féminins de la marque « Ormelle » sont pris en charge à 100 % pour les moins de 26 ans, sans prescription médicale et sans âge minimum. La gratuité porte sur les paquets de 5 et de 10 préservatifs.

À compter du 4 avril 2024, les préservatifs féminins de la marque « So Sexy & Smile » sont également pris en charge à 100 % dans les mêmes conditions, sans ordonnance ni minimum d’âge. La gratuité porte sur les paquets de 3 et de 10 préservatifs.

Pour les plus de 26 ans

Pour les personnes âgées de 26 ans et plus, ces contraceptifs sont remboursés à hauteur de 60 % sur présentation de la prescription d’un médecin ou d’une sage-femme.

Préservatifs masculins

Pour les moins de 26 ans

Sont pris en charge à 100 % sans ordonnance et sans minimum d’âge :

  • les préservatifs des marques « Eden » et « Sortez couverts ! » depuis le 1er janvier 2023 ;
  • les préservatifs de la marque « Be Loved », depuis le 22 novembre 2023 ;
  • ceux de la marque « Terpan » depuis le 18 mars 2024.

Pour les plus de 26 ans

Pour les personnes âgées de 26 ans et plus, ces contraceptifs sont remboursés à hauteur de 60 % sur présentation de la prescription d’un médecin ou d’une sage-femme.

Rappel des autres moyens de contraception remboursables par l’Assurance Maladie

Sont remboursables par l'Assurance Maladie :

  • certaines pilules contraceptives ;
  • les implants contraceptifs hormonaux ;
  • les progestatifs injectables ;
  • les dispositifs intra-utérins (DIU) ou stérilets ;
  • les diaphragmes.

Ces moyens de contraception sont délivrés en pharmacie sur prescription médicale, de façon confidentielle et sans avance de frais pour les jeunes femmes de moins de 26 ans ou remboursés à 65 % par l'Assurance Maladie dans les conditions habituelles pour les femmes âgées de 26 ans et plus.

Rappel : depuis le 1er janvier 2023, la contraception d’urgence hormonale (aussi appelée « pilule du lendemain » ou « pilule de contraception d'urgence ») est disponible gratuitement en pharmacie, sans prescription médicale, pour toutes les femmes, mineures ou majeures.

Plus d'informations sur les moyens de contraception remboursables par l'Assurance Maladie

En cours de chargement...