Comprendre le nouveau dispositif d’aide au financement des assistants médicaux

21 juin 2019

L’avenant 7 à la convention médicale, signé le 20 juin 2019 entre les 3 syndicats majoritaires de médecins libéraux (MG France, la Confédération syndicale des médecins français et le Syndicat des médecins libéraux) et l’Assurance Maladie, marque la création d’une aide conventionnelle au recrutement d’un assistant médical.

 

Infographie présentant la nouvelle fonction d'assistant médical

Partie 1

Assistant médical, une nouvelle fonction de soutien aux médecins

Les missions de l’assistant médical, définies selon l’organisation du médecin :

administratives : ex. accueil, création/gestion dossier informatique patient, informations administratives et médicales

en lien avec la consultation : ex. aide au déshabillage, prise de constantes, mise à jour dossier patient dépistages, vaccinations, mode de vie, délivrance tests de dépistage, préparation d’acte techniques

d’organisation et de coordination : dans le cadre de la prise en charge coordonnée des patients, avec les autres acteurs de santé

Une qualification professionnelle ad hoc « assistant médical »

obtenue au plus tard dans les 3 ans après le recrutement

à l’issue d’une formation spécifique initiée au plus tard dans les 2 ans post-recrutement

Partie 2

Quelles options pour quels financements et quelles contreparties ?

  • Le cas du docteur A : médecin généraliste, avec une file active de 1300 patients et une patientèle de 700 patients MT adulte

Option 1 : le médecin choisit d’être aidé pour 1/3 ETP (1) d’assistant médical

La première année, il recevra une aide de 12 000 €, la 2e année, il recevra 9 000 €, la 3e année et les suivantes, il recevra jusqu’à 7 000 €, en fonction de l’atteinte de ses objectifs

En contrepartie, il doit augmenter sa patientèle MT et file active de 20 %:

+ 260 patients dans sa file active, dont 140 patients supplémentaires en tant que médecin traitant

Option 2 : il choisit d’être aidé pour 1/2 ETP d’assistant médical

La première année, il recevra une aide de 18 000 €, la 2e année, il recevra 13 500 €, la 3e année et les suivantes, il recevra jusqu’à 10 500 €, en fonction de l’atteinte de ses objectifs

En contrepartie, il doit augmenter sa patientèle MT et file active de + 25 % :

+ 325 patients dans sa file active, dont 175 patients supplémentaires en tant que médecin traitant

Option 3 : comme le Dr A est installé en zone sous-dense, il peut choisir d’être aidé totalement pour 1 ETP d’assistant médical

La première année, il recevra une aide de 36 000 €, la 2e année, il recevra 27 000 €, la 3e année et les suivantes, il recevra jusqu’à 21 000 €, en fonction de l’atteinte de ses objectifs

En contrepartie, il doit augmenter sa patientèle MT et file active + 35 %:

+ 455 patients dans sa file active, dont 245 patients supplémentaires en tant que médecin traitant

  • Le cas du docteur B, médecin généraliste, avec une file active de 2081 patients et une patientèle de 1259 patients MT adulte

Option 1 : le médecin choisit d’être aidé pour 1/3 ETP (1) d’assistant médical

La première année, il recevra une aide de 12 000 €, la 2e année, il recevra j 9 000 €, , la 3e année et les suivantes, il recevra jusqu’à 7 000 €, en fonction de l’atteinte de ses objectifs

En contrepartie, il doit atteindre un objectif de + 7,5 % (file active et patientèle) :

+ 156 patients dans sa file active, dont 94 patients supplémentaires en tant que médecin traitant

Option 2 : il choisit d’être aidé pour 1/2 ETP d’assistant médical

La première année, il recevra une aide de 18 000 €, la 2e année, il recevra 13 500 €, la 3e année et les suivantes, il recevra jusqu’à 10 500 €, en fonction de l’atteinte de ses objectifs

En contrepartie, il doit atteindre un objectif de + 12,5 % (file active et patientèle) :

+ 260 patients dans sa file active, dont 157 patients supplémentaires en tant que médecin traitant

Option 3 : comme le Dr C est installé en zone sous-dense, il choisit d’être aidé pour 1 ETP d’assistant médical

La première année, il recevra une aide de 36 000 €, la 2e année, il recevra 27 000 €, , la 3e année et les suivantes, il recevra jusqu’à 21 000 €, en fonction de l’atteinte de ses objectifs

En contrepartie, il doit atteindre un objectif de + 20 % (file active et patientèle) :

+ 416 patients dans sa file active, dont 252 patients supplémentaires en tant que médecin traitant

  • Le cas du docteur C, médecin spécialiste en cardiologie, avec une file active de 2 800 patients

Option 1 : le médecin choisit d’être aidé pour 1/3 ETP (1) d’assistant médical

La première année, il recevra une aide de 12 000 €, la 2e année, il recevra 9 000 €, la 3e année et les suivantes, il recevra jusqu’à 7 000 €, en fonction de l’atteinte de ses objectifs

En contrepartie, il doit augmenter sa file active de 7,5 % :

+ 210 patients dans sa file active,

  • Le cas du docteur D, médecin spécialiste en pédiatrie, avec une file active de 1 720 patients

Option 2 : il choisit d’être aidé pour 1/2 ETP d’assistant médical

La première année, il recevra une aide de 18 000 €, la 2e année, il recevra 13 500 €, la 3e année et les suivantes, il recevra jusqu’à 10 500 €, en fonction de l’atteinte de ses objectifs

En contrepartie, il doit augmenter sa file active + 12,5 % (file active) :

+ 215 patients dans sa file active

  • Le cas du docteur E, médecin spécialiste en ophtalmologie, avec une file active de 5 500 patients

Option 3 : comme le Dr E est installé en zone sous-dense, il choisit d’être aidé pour 1 ETP d’assistant médical

La première année, il recevra une aide de 36 000 €, la 2e année, il recevra 27 000 €, , la 3e année et les suivantes, il recevra jusqu’à 21 000 €, en fonction de l’atteinte de ses objectifs

En contrepartie, il doit augmenter sa file active 20 % (file active) :

+ 1 100 patients dans sa file active

Source : Assurance Maladie.