Commander des doses du vaccin AstraZeneca en médecine de ville : mode d’emploi

01 mars 2021

La vaccination en médecine de ville a commencé le 25 février 2021. Ainsi, les médecins libéraux et les médecins exerçant dans en centre de santé peuvent désormais commander chaque semaine des doses du vaccin AstraZeneca afin de vacciner, dans un premier temps, leurs patients âgés de 50 à 64 ans inclus avec une plusieurs comorbidités identifiées par la Haute Autorité de santé (HAS). C’est l’objet de la note DGS-URGENT N°2021_15 du ministère des Solidarités et de la santé, diffusée le 12 février 2021, auprès des médecins.

Commander des doses du vaccin AstraZeneca : mode d’emploi

C’est une nouvelle étape essentielle de la stratégie vaccinale contre la Covid-19. Les médecins de ville volontaires pour vacciner au cabinet médical leurs patients dans la cible précitée peuvent commander des doses du vaccin AstraZeneca dans d’une pharmacie de leur choix. Cette pharmacie deviendra alors leur pharmacie de rattachement pour l’obtention des doses.

En pratique, pour passer commande, le médecin communique son nom et son numéro RPPS ainsi que le nombre de doses souhaitées à cette pharmacie. Cette démarche est à renouveler au début de chaque semaine (du lundi au mercredi) pour une livraison des doses à la pharmacie la semaine suivante :

  • les médecins qui ont commandé des doses entre le 22 et le 24 février 2021 peuvent retirer leur commande à la pharmacie la semaine du 1er mars ;
  • les médecins qui commanderont des doses entre le 1er et le 3 mars 2021 pourront retirer leur commande à la pharmacie la semaine suivante (semaine du 8 mars).

Quid du nombre de doses distribuées par médecin ?

Les volumes des premières livraisons destinées aux médecins de ville sont faibles au regard du nombre de médecins potentiellement engagés dans la campagne de vaccination. De ce fait, chaque médecin dispose de 2 ou 3 flacons maximum par livraison en fonction de la consommation et du nombre de doses livrées. Chaque flacon contient 10 doses de vaccin.

Retirer les doses du vaccin, les aiguilles et les seringues à la pharmacie

Les médecins viennent retirer les flacons, les aiguilles et les seringues (uniquement destinées à l’usage de la vaccination) dans la foulée de leur livraison à la pharmacie. Le retrait pourra se faire selon 2 modalités :

  • modalité 1 : retrait des doses à température ambiante ;
  • modalité 2 : retrait des doses dans le maintien de la chaîne du froid à + 2 +8 °C (si le médecin dispose d’un réfrigérateur qualifié et contrôlé exclusivement réservé au stockage de médicaments).

Quelles que soient les modalités de retrait, le médecin doit respecter les conditions de transport du vaccin suivantes :

  • maintenir le flacon en position verticale :
  • éviter de l’exposer à la lumière et de le secouer.

Important : le transport et la conservation garantissant la qualité et l’efficacité du vaccin sont sous la responsabilité du médecin à partir du moment où il récupère les doses de vaccin à la pharmacie.

Organiser des plages de rendez-vous pour vacciner au cabinet médical

Les médecins sont invités à programmer dès à présent les plages de rendez-vous nécessaires pour la vaccination de leur patientèle ciblée (patients âgés de 50 à 64 ans inclus atteints de comorbidité).
Pour rappel, chaque flacon contient 10 doses de vaccin. Il convient donc de prévoir 10 rendez-vous pour écouler le premier flacon de doses AstraZeneca.
Deux modalités peuvent être utilisées pour organiser les rendez-vous, selon le mode de conservation du vaccin.

Modalité 1. Vacciner ses patients dans les 6 heures suivant le retrait du flacon

Le médecin peut transporter et conserver le flacon du vaccin AstraZeneca à température ambiante s’il a organisé l’ensemble des vaccinations dans les 6 heures suivant le retrait du flacon. Le médecin planifie une semaine à l’avance 10 rendez-vous dans une demi-journée (de préférence le matin afin de pouvoir utiliser les doses restantes en cas de rendez-vous non honorés par exemple).
Il dispose de 6 heures à température ambiante (maximum 30 °C), pour vacciner 10 patients au cabinet médical. Il convient de prévoir une liste d’attente dans le but de maximiser l’utilisation des doses restantes éventuelles. Ce scénario est à privilégier afin d’utiliser les doses le plus rapidement possible et éviter toutes pertes de doses.

Modalité 2. Vacciner ses patients dans les 48 heures après ouverture du flacon

Le médecin de ville peut programmer ses vaccinations sur 48 heures sous réserve de disposer d’un réfrigérateur qualifié et contrôlé à + 2 +8 °C. Le réfrigérateur est exclusivement réservé au stockage de médicaments. En conséquence, le médecin doit assurer le maintien de la chaîne du froid + 2 +8 °C, pendant tout le transport jusqu’au cabinet médical des doses du vaccin d’un conditionnement isotherme adapté.

Le médecin dispose de 48 heures pour réaliser les 10 vaccinations à partir du premier prélèvement dans le flacon. Le flacon doit être replacé au réfrigérateur entre chaque vaccination.

Le transport et la conservation garantissant la qualité et l’efficacité du vaccin sont sous la responsabilité du praticien à partir du moment où il récupère le flacon à la pharmacie.

Surveillance post-vaccinale des patients

Il est recommandé de placer le patient sous surveillance pendant au moins 15 minutes après la vaccination afin de détecter la survenue d’une réaction anaphylactique suivant l'administration du vaccin. Avant de procéder à la vaccination, les médecins doivent s’assurer qu’ils disposent du matériel et des produits pharmaceutiques adaptés dont de l’adrénaline injectable.

Éliminer les déchets liés à la vaccination

Les flacons vides, les seringues et les aiguilles suivent la voie classique d’élimination des déchets d'activités de soins à risques infectieux (Dasri). En cas de casse de flacon ou de projection sur une surface, celle-ci est désinfectée à l’aide d’un désinfectant actif sur les adénovirus.

Pour identifier au sein de sa patientèle les personnes ciblées par cette phase de la stratégie vaccinale, lire l'article Covid-19 : vacciner les patients âgés de 50 à 74 ans inclus avec comorbidités en médecine de ville.

Lire aussi :